Efficacité des vaccins : le cas de provinctown fait surciller

Une éclosion de variant Delta aux États-Unis suggère que les personnes doublement vaccinées infectées par le variant Delta pourraient transmettre le virus aussi facilement que les personnes non vaccinées.

Pendant les deux dernières semaines du mois de juin, la région enregistrait un total de zéro cas de COVID-19. La vie avait tout l’aire d’être revenu à la normale.

vers fin Juillet début Août, 469 cas de COVID-19 ont été recensés dans la petite ville de Provincetown. Les tests effectués ont permis d’identifier le variant Delta chez 90 % des personnes infectées. Fait important : les trois quarts des cas sont survenus chez des personnes entièrement vaccinées.

« Quasiment tout le monde était vacciné, alors les gens ont fait la fête en se croyant en sécurité. Mais finalement, des personnes ont été infectées »

« Dès que les nouvelles données sur la transmissibilité sont arrivées, toute la ville a fait la queue pour passer des tests, porter des masques et fermer les activités intérieures pendant une semaine, le temps de recueillir davantage de données »

David O’Connor, professeur de pathologie et de médecine de laboratoire à l’École de médecine et de santé publique de l’Université du Wisconsin.

Au total, 80 % des personnes infectées ont signalé des symptômes, majoritairement de la toux, des maux de tête, des maux de gorge, des douleurs musculaires et de la fièvre. Seuls cinq de ses malades ont été hospitalisés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s