Le chemin de la psychologie vers l’autoritarisme de gauche est pavé de bonnes intensions

Têtus, dogmatiques et sans merci pour ceux qui les contredisent, ça devient très pénible de discuter avec des gens qui ont été vaccinés et qui ont une «personnalité autoritaire», comme l’appellent les psychologues. En fait, si on les laissait choisir, il n’y aurait tout simplement pas de discussion : pour eux, l’état devrait imposer ses idées par la force. Sur le spectre politique, il s’adonne que ces gens-là sont pratiquement tous de gauche.

Des travaux sur le sujet ont même été publié en août dernier. Dans le Journal of Personality and Social Psychology, une vaste étude portant sur plus de 7000 personnes est mentionné et démontre que les autoritaristes affichent «une préférence pour l’uniformité sociale, des préjugés envers la divergence d’opinion, une volonté de se servir de l’autorité du groupe pour contraindre, de la rigidité cognitive, des comportements agressifs et punitifs envers ceux qu’ils perçoivent comme des ennemis, une préoccupation démesurée pour la hiérarchie et un absolutisme moral».

On le voit avec des groupes radicaux comme les Blacks Bloc ou le mouvement «antifa» ces dernières années, l’idée d’imposer leurs idéaux par la force peut convainc et radicalise de plus en plus de monde. L’histoire semble se répéter quand on pense a la montée des fascismes en Europe, et en particulier la fascination qu’exerçaient des leaders comme Hitler et Mussolini auprès d’une part relativement grande de la population.

Les exemples sont de plus en plus frappants, comme les étudiants de gauche qui vont mettre le nom et l’adresse personnelle d’un prof avec qui ils ne sont pas d’accord sur les réseaux sociaux, qui vont faire la leçon à leur prof en pleine classe, comme à l’Université d’Ottawa où une professeure a été suspendue après qu’une étudiante l’eut dénoncée sur Twitter pour avoir prononcé le mot nigger dans un cours au sujet des mots offensants pour certains groupes.

On n’est pas dans la démocratie, on n’est pas dans l’inclusion, on est dans l’autoritarisme. Bref, la gauche profonde, autoritaire et totalitariste s’installe partout dans le monde et sous nos yeux en direct mais personne ne semble rien faire n’y même ne s’en offusque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s