Les personnes vaccinées plus à risque d’être contaminées que les autres

Des données britanniques montrent que le taux d’infection est plus important chez les personnes vaccinées que chez celles qui ne le sont pas.

«Le dernier rapport de surveillance sur les vaccins de l’Agence de santé publique britannique rapporte désormais que les personnes vaccinées sont testées positives à un taux plus important que les non-vaccinées, et ceci pour toutes les tranches d’âge à partir de 30-39 ans». C’est parfaitement vrai, comme le prouve le rapport en question. Chez les 40-49 ans, la proportion de personnes infectées est même deux fois plus importante chez les vaccinées que chez les non vaccinés (1281 sur 100.000 personnes contre 690) en septembre.

En pages 19 et 20 du rapport, un tableau détaille les visites à l’urgence et les décès chez les près de 600 000 cas du variant Delta qui ont été séquencés en Angleterre entre le 1er février et le 12 septembre de cette année. Parmi ceux qui étaient pleinement vaccinés (2e dose reçue depuis au moins 14 jours), la santé publique anglaise a compté 1613 décès, soit deux fois plus que chez les non-vaccinés (0 dose), soit 722. Et il est vrai que même si on rapporte ces décès sur le nombre total de cas, le taux de mortalité reste beaucoup plus élevé chez les vaccinés, à 1025 par 100 000, que chez les non-vaccinés (281/100k).

3 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s