À contresens du narratif des grands médias : Le groupe le plus réfractaire au vaccin ? Les doctorants !

Les autorités et les médias ont trouvé beaucoup de manière d’inciter les personnes non vaccinées à se faire vacciner : leur faire honte, les soudoyer, les bombarder de propagande ou les traiter comme des victimes de campagnes de désinformation, mais qui sont ces « réfractaires » exactement ?

La plupart des reportages voudraient vous faire croire que la recrudescence des cas est principalement due aux partisans de Trump moins éduqués, qui ont subi un lavage de cerveau et qui ne veulent pas se faire vacciner.

Mais selon un nouvel article de chercheurs de l’université Carnegie Mellon et de l’université de Pittsburgh, les chercheurs ont analysé plus de 5 millions de réponses à une enquête en fonction d’une série de données démographiques différentes et ont classé les personnes qui choisiraient « probablement » ou « certainement » de ne pas se faire vacciner dans la catégorie des « hésitants ».

À certains égards, les résultats sont conformes aux prévisions – par exemple, l’article révèle une forte corrélation entre les comtés ayant bénéficié d’un soutien plus important de la part de Trump lors de l’élection présidentielle de 2020 et une plus grande hésitation au cours de la période allant de janvier 2021 à mai 2021.

Mais ce qui est plus surprenant, c’est la répartition de l’hésitation à se faire vacciner en fonction du niveau d’éducation. Elle révèle que l’association entre l’hésitation et le niveau d’éducation suit une courbe en forme de U, avec l’hésitation la plus élevée chez les personnes les moins et les plus éduquées. Les personnes titulaires d’une maîtrise sont celles qui hésitent le moins, tandis que les titulaires d’un doctorat sont celles qui hésitent le plus.

En outre, l’étude a révélé qu’au cours des cinq premiers mois de l’année 2021, la plus forte baisse de l’hésitation a été observée chez les personnes les moins éduquées, c’est-à-dire celles ayant un niveau d’études secondaires ou moins. Parallèlement, l’hésitation est restée constante dans le groupe le plus éduqué ; en mai, les titulaires d’un doctorat constituaient le groupe le plus hésitant.

Ainsi, non seulement les personnes les plus instruites sont les plus sceptiques à l’égard du vaccin Covid, mais elles sont aussi les moins susceptibles de changer d’avis à ce sujet…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s