Troisième nuit de violences et de manifestation contre les restrictions sanitaires aux Pays-Bas 

(SPTNK) Des émeutes ont éclaté dimanche dans plusieurs villes des Pays-Bas pour une troisième soirée consécutive, la police s’opposant à nouveau à des foules de jeunes en colère qui ont provoqué des incendies et lancé des pierres pour protester contre les restrictions liées à l’épidémie de COVID-19.

Des heurts ont été signalés notamment à Leeuwarden et Groningen dans le nord du pays, à Enschede dans l’est et à Tilburg dans le sud.

Selon les images diffusées sur les réseaux sociaux, les forces de l’ordre ont fait usage de matraques pour tenter de disperser la foule à Enschede. A Leeuwarden, des camionnettes de police ont été les cibles de jets de pierres tandis que des groupes d’individus vêtus de noir ont scandé des chants et allumé des fusées éclairantes.

Il s’agit des troubles les plus importants liés aux manifestations contre les restrictions sanitaires depuis janvier dernier.

La police a indiqué que cinq officiers ont été blessés dans la nuit de samedi à dimanche et qu’au moins 64 arrestations ont été effectuées dans trois provinces.

Quatre personnes qui auraient été touchées par des tirs de la police étaient toujours hospitalisées dimanche, ont rapporté les autorités dans un communiqué.

Le mouvement de contestation fait suite au projet du gouvernement d’accorder un pass sanitaire seulement aux personnes étant vaccinées contre le COVID-19 ou ayant guéri de la maladie, excluant celles disposant d’un test de dépistage négatif.

Des mesures de confinement ont été réinstaurées la semaine dernière pour une période initiale de trois semaines afin de ralentir la nouvelle vague épidémique.

Certains protestataires s’opposent en outre à l’interdiction des feux d’artifice pour le Nouvel an.

Plusieurs théâtres d’affrontements violents ont été recensés dans le pays dans la nuit de samedi à dimanche. A La Haye, cinq policiers ont été blessés, dont un grièvement, a déclaré la police dans un communiqué. Dix-neuf personnes ont été arrêtées, dont une pour avoir jeté une pierre à travers le pare-brise d’une ambulance qui circulait.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s