Une enquête espagnole révèle que les passeports vaccinaux n’ont aucun impact sur les taux d’infection

Une enquête menée par des experts en Espagne a conclu que les passeports vaccinaux n’ont aucun impact significatif sur la réduction des taux d’infection par le COVID-19.

Les détails de l’étude, menée par le comité interrégional espagnol Covid, ont été obtenus par El Pais et rapportés par le Telegraph.

En examinant la manière dont le système a été mis en œuvre dans d’autres pays européens, les experts ont constaté que l’obligation de présenter une preuve de vaccination pour entrer dans des lieux comme les bars, les restaurants et les cinémas « ne réduit pas les niveaux de transmission ».

« Dans les pays européens où [le système] est utilisé, les cas augmentent de manière significative, même s’il est vrai que leur niveau de vaccination est beaucoup plus faible qu’en Espagne », indique le rapport.

Bien que l’Espagne ne dispose pas de passeports vaccinaux au niveau national, huit des 17 régions utilisent un système similaire.

Les chercheurs ont également conclu que les systèmes de passeports vaccinaux « contribuent à donner la fausse impression que les personnes vaccinées ne sont pas infectées », alors qu’en réalité « environ 40 % des personnes vaccinées sont susceptibles d’être infectées et de transmettre l’infection », indique le rapport.

Les seuls points positifs d’un tel système sont qu’il « avertit les gens qu’il existe toujours un danger de pandémie et encourage les réticents à se faire vacciner ».

En d’autres termes, bien que les passeports vaccinaux n’aient aucun impact discernable sur leur objectif déclaré – réduire la propagation du COVID-19 – ils parviennent à maintenir les gens dans la crainte et la conformité.

Et peut-être est-ce là l’objectif principal.

« Les résultats sont similaires aux preuves trouvées par le gouvernement britannique – que les passeports vaccinaux pourraient augmenter les taux de Covid dans le pays », écrit Ken Macon.

« Le gouvernement du Pays de Galles, au Royaume-Uni, a également constaté que, malgré l’introduction des passeports vaccinaux, il n’a pu trouver aucune preuve de leur efficacité. »

De nombreux pays européens ont imposé des systèmes de passeport vaccinal qui séparent les vaccinés des non vaccinés.

Dans certains cas, la possibilité de fournir un résultat de test négatif a été supprimée, ce qui signifie que seules les personnes entièrement vaccinées (et qui peuvent néanmoins propager le virus) sont autorisées à entrer dans les lieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s