Un rapport du gouvernement britannique admet que 23,5 millions de personnes en Angleterre n’ont PAS reçu une seule dose du vaccin Covid-19

Pendant des mois, le public britannique a été trompé par des histoires selon lesquelles il n’y aurait que 5 millions de personnes au Royaume-Uni qui auraient refusé d’accepter l’offre du vaccin Covid-19. Mais aujourd’hui, nous pouvons révéler que c’est un mensonge.

En effet, un rapport officiel du gouvernement britannique prouve que rien qu’en Angleterre, il y a environ 23,5 millions de personnes qui n’ont pas reçu une seule dose de vaccin Covid-19.

C’est en septembre dernier que le public britannique a appris que 5 millions de Britanniques avaient jusqu’à présent refusé les vaccins expérimentaux. Sir Patrick Vallance, conseiller scientifique en chef du Royaume-Uni et ancien président de GlaxoSmithKline, a annoncé lors d’un briefing télévisé du Covid-19 qu' »il y a environ cinq millions de personnes éligibles pour les vaccins maintenant qui n’ont pas été vaccinées ».

Eh bien, il s’avère que ces quelque cinq millions de personnes représentent environ 10,3 millions de personnes supplémentaires rien qu’en Angleterre, à compter du 17 décembre 2021, ce qui porte le nombre total de personnes pouvant recevoir le vaccin Covid-19 à 15,3 millions, et à 23,5 millions si l’on inclut tous les enfants de moins de 12 ans.

La population de l’Angleterre est d’environ 56 millions d’habitants, et selon « Statista », les chiffres de 2020 montrent qu’environ 3,23 millions d’entre eux sont âgés de 4 ans et moins, et 3,54 millions sont âgés de 5 à 9 ans.

Le site Statists indique également qu’environ 3,44 millions d’enfants sont âgés de 10 à 14 ans, donc si nous divisons ce nombre par cinq et que nous le multiplions par deux, nous pouvons calculer approximativement le nombre d’enfants de 10 et 11 ans et calculer la population totale de l’Angleterre éligible pour une injection de Covid-19, c’est-à-dire bien sûr tous ceux qui ont plus de 12 ans.

Cette équation donne un total de 1,38 million, donc en Angleterre, il y a environ 8,2 millions d’enfants de moins de 12 ans, et 47,8 millions de personnes éligibles pour la vaccination Covid-19.

Ce qui nous amène au rapport de surveillance des vaccins de la semaine 50 de la UK Health Security Agency.

L’Agence britannique de sécurité sanitaire a récemment remplacé Public Health England. Elle est parrainée par le ministère de la Santé et des Soins sociaux et dirigée par le Dr Jenny Harries.

Dans son rapport hebdomadaire de surveillance des vaccins, elle publie une section sur l' »impact sur la population » des vaccins Covid-19, et il est intéressant de noter que « d’ici le 12 décembre 2021, la prise vaccinale globale en Angleterre pour la dose 1 était de 67,9% et pour la dose 2 de 62,2% ».

Le rapport indique aussi clairement que le taux d’utilisation de la dose 3 était de 31,4 %.

Voici comment ces pourcentages se traduisent en termes de population réelle de l’Angleterre –

Comme nous pouvons le voir ci-dessus, selon le rapport de l’Agence britannique de sécurité sanitaire, 32,4 millions de personnes ont reçu une seule dose, 29,7 millions de personnes ont reçu une deuxième dose et 15 millions de personnes ont reçu une troisième dose au 12 décembre 2021.

Cela signifie qu’il y a 23,5 millions de personnes qui ont refusé de participer à la plus grande expérience réelle jamais réalisée, et non pas seulement 5 millions comme on le prétend depuis des mois et comme on l’utilise pour écrire des articles discriminatoires comme celui du journaliste Andrew Neil.

« Il y a encore 5 millions d’adultes britanniques non vaccinés, qui par peur, ignorance, irresponsabilité ou pure stupidité refusent de se faire piquer. Ce faisant, ils ne se mettent pas seulement en danger, mais aussi le reste d’entre nous », écrit Andrew Neil pour le Daily Mail.

« S’ils contractent le Covid, ce sont eux qui mettront le plus de pression sur le NHS, en refusant au reste d’entre nous, atteints de maladies graves non liées au Covid, le traitement auquel nous avons droit. Nous payons tous un lourd tribut à ce noyau dur de non-vaccinés ».

Non seulement Andrew Neil colporte le mensonge selon lequel il n’y a que 5 millions de Britanniques non vaccinés, mais il colporte également le mensonge selon lequel ils mettent le NHS à rude épreuve.

Parce que les données officielles trouvées dans plusieurs rapports de surveillance des vaccins de l’UKHSA montrent que c’est la population vaccinée qui représente la majorité des hospitalisations dues à la maladie de Covid-19 depuis au moins le 16 août 21.

Selon les rapports suivants –

Entre le 16 août et le 5 décembre, la population non vaccinée a été à l’origine de 11 767 hospitalisations liées au Covid-19. Mais la population vaccinée a représenté près du double, enregistrant 19 730 hospitalisations, dont 18 406 parmi la population vaccinée par la dose 2/3. Cela signifie que la population vaccinée est à l’origine de 63 % des hospitalisations liées à la maladie de Covid-19 depuis août 2021.

La situation est encore pire pour la population vaccinée en ce qui concerne les décès.

Entre le 16 août 21 et le 5 décembre 21, 3 070 décès dus au virus Covid-19 ont été enregistrés dans la population non vaccinée en Angleterre, contre 12 058 décès dans la population vaccinée au cours de la même période. Cela représente une différence de 293 %.

Le public est nourri de mensonges, après mensonges, après mensonges.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s