RÉVÉLATIONS | Le CDC a massivement gonflé le nombre d’Américains « vaccinés »

Selon un rapport de Bloomberg News, la directrice du CDC, Rochelle Walensky, a gonflé à l’excès le nombre d’Américains « vaccinés » en comptant potentiellement des dizaines de millions de « rappels » et de secondes doses comme des premières injections.

Pour vous donner une idée de l’ampleur de la surdéclaration du CDC, dans un seul État, la Pennsylvanie, le CDC a surdéclaré le nombre de premières doses pour les personnes âgées « d’environ 850 000 » par rapport aux estimations révisées de l’État.

Il n’y a qu’environ 2,27 millions de personnes âgées (65 ans et plus) dans toute la Pennsylvanie.

« Alison Beam, secrétaire à la santé par intérim de l’État, a déclaré que leur examen a montré que certaines premières doses étaient en fait des deuxièmes doses, ce qui signifie que des personnes entièrement vaccinées ont été comptées deux fois comme étant à moitié vaccinées », rapporte Bloomberg.

Le week-end dernier, les Centers for Disease Control and Prevention ont révisé un indicateur de référence – la proportion de personnes âgées de 65 ans et plus ayant reçu au moins un vaccin. L’agence a ramené la proportion de 99,9 %, où elle était plafonnée depuis des semaines, à 95 %, sans modifier les totaux bruts des vaccins.

Cette décision tient compte d’une dynamique que les fonctionnaires de l’État ont découverte : en rassemblant des quantités de données sur les vaccinations, les États-Unis ont compté un trop grand nombre d’injections comme des premières doses alors qu’il s’agissait plutôt de deuxièmes doses ou de rappels.

Les données du CDC indiquent que 240 millions de personnes ont reçu au moins un vaccin, soit environ 72,5 % de la population. Mais l’agence indique que seuls 203 millions sont entièrement vaccinés, soit 61,3 %, ce qui représente une différence de 11 points de pourcentage, bien plus importante que dans les autres pays développés.

Les représentants des États et des collectivités locales affirment qu’il est improbable que 37 millions d’Américains aient reçu une injection sans avoir complété leur vaccination. Au lieu de cela, disent-ils, le gouvernement a régulièrement et incorrectement compté les rappels et les secondes doses comme des premières doses, une dynamique que le CDC a reconnue dans une déclaration.

Cela signifie que tant les personnes complètement vaccinées que celles qui ne le sont pas du tout sont officiellement sous-comptées. On ne connaît pas le nombre exact d’erreurs de comptage, mais la révision des données de trois États – l’Illinois, la Pennsylvanie et la Virginie-Occidentale – a révélé un surcomptage suffisant des premières doses pour indiquer que des millions de personnes non vaccinées au niveau national ont été comptées par erreur comme ayant reçu une dose.

Des modifications des données nationales de l’ampleur des révisions effectuées en Pennsylvanie, par exemple, reviendraient à augmenter de plus de 10 millions le nombre d’Américains non vaccinés.

« La vérité est que nous n’en avons aucune idée », a déclaré Clay Marsh, le tsar du Covid de Virginie occidentale.

La Maison Blanche a renvoyé aux CDC les questions concernant le surnombre de premiers vaccins. Dans une déclaration, l’agence a reconnu l’examen des données en cours. « Compte tenu de la nature complexe de l’administration des vaccins et de la communication des données aux États-Unis, les CDC ont travaillé activement avec leurs partenaires aux niveaux étatique et local pour améliorer la qualité des données sur les vaccins », a déclaré l’agence.

[…] « Nous n’avons aucune confiance dans les chiffres figurant sur le site web des CDC et nous ne nous y référons jamais », a déclaré [James Garrow, porte-parole du département de la santé publique de Philadelphie].

[…] Le mois dernier, dans le cadre d’une modification des données soumise au CDC, le gouvernement de l’État de Pennsylvanie a ramené de 98,9 % à 94,6 % son estimation du nombre d’adultes ayant reçu au moins un vaccin. La proportion de personnes âgées entièrement vaccinées a également diminué. Une autre mise à jour des données est prévue d’ici la fin de l’année.

Extrait de Bloomberg, « Vaccine Data Gaps Point to Millions More in the U.S. Who Lack Shots »

Notez comment ils rapportent seulement « la proportion de personnes âgées entièrement vaccinées a également diminué », sans donner les pourcentages réels.

S’il y a 2,27 millions de personnes âgées en Pennsylvanie et qu’ils ont surestimé de 850 000 le nombre de personnes ayant reçu au moins un vaccin, cela signifie que le nombre vient d’être revu à la baisse d’environ 36 %.

Bloomberg ne voulait clairement pas rapporter cette information et ne l’a fait que pour essayer de façonner le récit.

BloombergL’Illinois a découvert qu’il comptait 540 000 personnes de plus que prévu, âgées de 12 ans et plus, qui n’étaient pas du tout vaccinées, soit environ 6 % de ce que le décompte aurait dû être. Mais l’audit a également révélé que 730 000 personnes étaient totalement vaccinées et n’avaient pas été comptabilisées comme telles lors des précédents comptages.

L’écart officiel des États-Unis entre les personnes n’ayant reçu qu’une seule dose et celles qui sont pleinement vaccinées – environ 11 points de pourcentage – dépasse de loin celui des autres pays. L’écart le plus élevé parmi les pays du Groupe des Sept est celui du Royaume-Uni, avec 6,7 points de pourcentage, selon le Bloomberg Vaccine Tracker. Ce chiffre correspond davantage aux révisions effectuées en Illinois et en Pennsylvanie.

Dans l’Union européenne, il n’est que de 2,6 points de pourcentage.

Selon les représentants des États, l’explication n’est pas que les Américains sont particulièrement peu enclins à se faire vacciner une deuxième fois, mais plutôt que le système de santé du pays, contrairement à celui des pays du G7, est exceptionnellement fragmenté. Chaque État maintient son propre ensemble de données, certains en ont plusieurs, et tous mélangent leurs informations avec celles des prestataires de soins de santé tels que les pharmacies et les programmes fédéraux.

Bloomberg

Pour rappel, la directrice du CDC, Rochelle Walensky, a été surprise en train de mentir au public en juillet et août derniers en sous-déclarant massivement le nombre d’Américains vaccinés qui mouraient du covid dans les hôpitaux.

Bloomberg poursuit :

Le système a du mal à enregistrer avec précision les personnes qui se font vacciner dans différents endroits ou par différents prestataires. Par exemple, une personne qui a reçu une injection dans un comté et une seconde dans un autre pourrait être enregistrée comme ayant reçu deux premières doses, au lieu d’être complètement vaccinée.

Autre exemple : un patient vacciné dans le système du ministère des anciens combattants qui reçoit ensuite une injection de rappel dans une pharmacie privée peut également être enregistré de manière inexacte comme ayant reçu deux premières doses.

Selon les CDC, les estimations de la part de vaccin sont désormais plafonnées à 95 % en raison de ce type de scénarios, où il est impossible de relier les dossiers de vaccination. « Cela peut conduire à des surestimations des premières doses et à des sous-estimations des doses ultérieures », a déclaré l’agence.

Le surnombre s’est accru au cours de l’été et au début de l’automne, car certaines personnes parfaitement vaccinées ont demandé des rappels avant que ceux-ci ne soient officiellement autorisés par les autorités fédérales, selon les responsables. Ces vaccins ont probablement été enregistrés comme des premières doses, de manière inexacte.

[…] Au niveau national, les estimations du CDC concernant les personnes de 65 ans et plus ayant reçu au moins un vaccin dépassent les totaux des États d’environ 4,5 millions, selon les données compilées par Bloomberg. Bien que certaines explications puissent réduire la différence – certains États ne comptent pas les vaccins administrés par des agences fédérales, comme le ministère des Anciens combattants, alors que d’autres le font – cela indique également un écart de plusieurs millions.

L’un des plus grands écarts a été identifié en Pennsylvanie, où les estimations des CDC concernant les premières doses administrées aux personnes âgées dépassent les estimations des États d’environ 850 000.

Alison Beam, secrétaire à la santé par intérim de l’État, a déclaré que leur examen a montré que certaines premières doses étaient en fait des deuxièmes doses – ce qui signifie que des personnes entièrement inoculées ont été comptées deux fois comme étant à moitié vaccinées.

D’autres États ont soumis des révisions pour diverses raisons au CDC, notamment le Minnesota, le Colorado, le New Jersey, la Caroline du Nord et le Maine. D’autres, dont la Californie, prévoient de le faire.

Certains États ont refusé de réviser leurs données, affirmant soit qu’ils sont convaincus qu’elles sont correctes, soit que le CDC exige un examen ligne par ligne et que cela est trop onéreux, soit que leurs fournisseurs de données limitent la possibilité d’apporter des modifications. D’autres disent qu’ils n’ont pas les ressources nécessaires pour passer les chiffres au peigne fin. L’État de New York, où l’estimation du CDC concernant le nombre de personnes âgées ayant reçu leur premier vaccin dépassait celle de l’État de plus de 700 000 à la fin de la semaine, a examiné ses données et n’a constaté aucun changement important.

Bloomberg

Très scientifique.

Nous n’avons aucune idée du nombre d’Américains qui se sont réellement soumis à cette expérience médicale massive.

Cela dit, nous savons avec certitude que la directrice du CDC, Rochelle Walensky, est une menteuse corrompue et méprisable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s