Le CDC ne reconnait plus le test PCR comme une méthode valable pour détecter les « cas confirmés de Covid-19 »

Le PCR est un processus. Elle ne vous dit pas que vous êtes malade ».

Le Dr Kary Mullis, lauréat du prix Nobel et inventeur de la RT-PCR

Cette utilisation abusive de la technique RT-PCR est appliquée comme une stratégie implacable et intentionnelle par certains gouvernements pour justifier des mesures excessives telles que la violation d’un grand nombre de droits constitutionnels, … sous le prétexte d’une pandémie basée sur un nombre de tests RT-PCR positifs, et non sur un nombre réel de patients.

Pascal Sacré, médecin belge spécialisé dans les soins intensifs et analyste renommé de la santé publique :


Au cours des dix prochains jours (au moment où nous écrivons ces lignes), le test PCR aux États-Unis sera déclaré invalide. Dans une décision qui fait l’effet d’une bombe, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont retiré le test PCR insidieux comme méthode valide de détection et d’identification du SRAS-CoV-2.

« Après le 31 décembre 2021, les CDC retireront la demande d’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des CDC 2019-Novel Coronavirus (2019-nCoV) Real-Time RT-PCR Diagnostic Panel, le test introduit pour la première fois en février 2020 pour la détection du SRAS-CoV-2 uniquement. »

En prévision de ce changement, les CDC recommandent aux laboratoires cliniques et aux sites d’analyse qui utilisaient le test RT-PCR CDC 2019-nCoV de sélectionner et de commencer leur transition vers un autre test COVID-19 autorisé par la FDA.

Les CDC encouragent les laboratoires à envisager l’adoption d’une méthode multiplexée qui puisse faciliter la détection et la différenciation des virus du SRAS-CoV-2 et de la grippe. De tels tests peuvent faciliter le dépistage continu de la grippe et du SRAS-CoV-2 et permettre d’économiser du temps et des ressources à l’approche de la saison de la grippe. Les laboratoires et les sites d’essai doivent valider et vérifier le test qu’ils ont choisi dans leur établissement avant de commencer les essais cliniques.

Il a fallu près de deux ans pour reconnaître que le test PCR est défectueux et non valide. Cet avis émis par les CDC en juillet 2021 doit être appliqué au cours des deux prochaines semaines, jusqu’à la date limite du 1er janvier 2022.

Sera-t-il exécuté ? Visiblement, il n’y a pas de transition vers « un autre test Covid-19 autorisé ».

Cela signifie un Mea Culpa. Une reconnaissance tacite par le CDC et la FDA que la base de données entière générée par le test PCR est invalide.

Ce que cet avis laisse entendre, c’est que le test PCR ne peut pas faire la différence entre « le SRAS-CoV-2 et les virus de la grippe ».

Il y a presque un an, en janvier 2021, l’OMS a remis en question la validité du test PCR qu’elle avait elle-même proposé comme moyen de détecter et d’identifier le SRAS-CoV-2 au début de la prétendue pandémie en janvier 2020.

Plusieurs milliards de personnes dans plus de 190 pays ont été testées (ainsi que re-testées) pour le Covid-19 en utilisant le test PCR.qui est défectueux et non valide.

Nous parlons d’environ 260 millions de prétendus  » cas confirmés de Covid-19  » (PCR positifs) dans le monde qui constituent la base de données de la prétendue pandémie.

La pandémie aurait entraîné plus de 5 millions de décès liés au Covid-19.

Ces chiffres sont absurdes.

Et cette base de données est utilisée pour justifier le virus tueur à ARNm Covid-19.

Il faut garder à l’esprit que, dans les derniers développements, le test PCR est couramment utilisé pour prétendre détecter les variantes, notamment Delta et Omicron, ce qui est une impossibilité et un mensonge :

Les autorités sanitaires de la Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, ont commencé à effectuer des tests urgents après que deux personnes arrivées cette nuit sur un vol en provenance d’Afrique australe ont été testées positives au coronavirus, rapporte Reuters.

« La décision du gouvernement de réimplémenter la nécessité d’un test PCR pour toutes les personnes arrivant au Royaume-Uni depuis l’étranger le deuxième jour, avec auto-isolement jusqu’à ce qu’un test [PCR] négatif soit rapporté, bien que frustrant pour ceux qui voyagent, est essentielle pour identifier rapidement les cas d’infection avec la variante Omicron et mettre en œuvre un isolement rapide et une recherche ciblée des contacts pour limiter la propagation de la variante au Royaume-Uni. emphase ajoutée, Guardian, 27 novembre 2021

Sans le test PCR, les mandats de Noël n’auraient pas de fondement.

Sans le test PCR, le récit de Covid-19 tombe à plat. Il n’y a pas de pandémie. Est-ce que le test PCR Covid-19 ont pour but de gonfler les chiffres et être le fer de lance de la campagne de peur ?

2 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s