ÉTUDE CHOC D’OXFORD : 1 personne vaccinée sur 100 a été admise à l’hôpital ou est décédée d’arythmie pendant la période d’étude

Le 14 décembre 2021, Nature Medicine a publié une étude basée sur un large ensemble de données sur la population analysées par des chercheurs de l’Université d’Oxford. Les chercheurs ont examiné les risques de myocardite, de péricardite et d’arythmie cardiaque associés à la vaccination et à l’infection par le COVID-19.

Les chercheurs d’Oxford révèlent que 1 personne sur 100, soit 1 % de l’ensemble des personnes vaccinées, a été admise à l’hôpital ou est décédée des suites d’une arythmie ou d’un rythme cardiaque irrégulier.

Sur les 38 615 491 personnes vaccinées incluses dans notre étude, 385 508 (1,0 %) ont été hospitalisées ou sont décédées d’une arythmie cardiaque à un moment quelconque de la période d’étude (avant ou après la vaccination) ; 86 754 (0,2 %) de ces cas sont survenus dans les 1 à 28 jours suivant l’administration d’une dose de vaccin. Parmi les personnes admises ou décédées, 39 897 (10,3 %) avaient un test de dépistage du SRAS-CoV-2 positif, 29 694 (7,7 %) ayant un test positif avant la vaccination. On a enregistré 7 795 décès dont la cause était l’arythmie cardiaque (1 108 avaient un test positif pour le SRAS-CoV-2).

Extrait de l’étude

Donc 1 personne vaccinée sur 100 va à l’hôpital avec un rythme cardiaque irrégulier et cela ne fait pas la une des journaux ?

C’est un chiffre choquant.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s