L’Autriche recommande une 4e dose pour les travailleurs de la santé pendant qu’Israël commence les essaies clinique

Le Conseil national de la vaccination d’Autriche a recommandé l’administration d’un quatrième vaccin Covid aux personnes travaillant dans le secteur de la santé, en raison des risques liés à la variante Omicron.

Le conseil d’administration a admis qu’il n’y avait pas suffisamment de données pour recommander les vaccins de manière universelle.

L’Autriche est également le premier pays à annoncer des vaccinations obligatoires pour tous ses citoyens à partir de février.

RT rapporte : Dans des conseils mis à jour publiés jeudi dernier, le Conseil national de la vaccination a déclaré que la variante Omicron du Covid-19 exposait davantage les professions de santé au virus mortel.

« Compte tenu de l’imminence de la vague Omicron, (une quatrième vaccination) peut être proposée dans les zones à haut risque (par exemple, le personnel de santé exposé) et dans les zones systématiquement critiques à partir de six mois après la troisième vaccination », a déclaré le conseil.

Le groupe de travail sur les vaccins a suggéré que les vaccins pourraient être administrés « hors étiquette » – ou sans approbation réglementaire – aux travailleurs de la santé et aux autres personnes dans les secteurs critiques après consultation médicale.

Ils ont noté qu’il y a un manque de preuves, mais leur suggestion est faite sur la base d’une hypothèse. « Il n’y a toujours pas de preuve que cette vaccination supplémentaire puisse prévenir les infections. Toutefois, on peut supposer que des maladies graves peuvent être évitées », a indiqué le rapport.

Mercredi, l’Autriche a déclaré qu’elle allait renforcer les restrictions pour ralentir la propagation de la variante Omicron à partir du 27 décembre. Cette mesure fait suite à un quatrième confinement national en novembre et à un confinement permanent pour les personnes non vaccinées.

Pendant ce temps en Israël | essais cliniques pour une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19

Le Centre médical Chaim Sheba, situé en banlieue de Tel Aviv, entamera lundi une nouvelle campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 en administrant une quatrième dose à 150 de ses soignants.

Cette initiative, annoncée dimanche par l’établissement, participe des évaluations sur la nécessité, ou non, d’une seconde campagne de rappel à l’échelle nationale, mais aussi mondiale, face à la prolifération du variant Omicron.

Israël, le premier pays à avoir vacciné sa population, a fait état à ce stade de 1.118 infections à Omicron.

Un comité d’experts auprès du ministère israélien de la Santé a recommandé une quatrième injection du vaccin Pfizer-BioNTech pour les personnes âgées de 60 ans et plus qui ont effectué un premier rappel il y a quatre mois au moins.

Le directeur général de la Santé doit encore se prononcer sur ces recommandations.

« Nous allons examiner l’effet d’une quatrième dose sur le niveau d’anticorps et la morbidité et évaluer son innocuité », a déclaré le directeur de l’étude de Chaim Sheba, Gili Regev-Yochay.

Les 150 soignants de l’hôpital concernés par l’essai ont reçu une troisième injection au 20 août au plus tard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s