Une nouvelle éclosion de Coronavirus sur un navire de croisière « entièrement vacciné »

Il a été clairement démontré que même dans des groupes isolés entièrement stimulés, des épidémies de Corona se produisent toujours. Par conséquent, trois vaccins combinés à des tests négatifs n’offrent aucune sécurité à ceux qui ont eu peur de contracter le Covid-19. Leur bulle idéale de « zéro Covid », sans personnes « impures » non vaccinées autour d’eux, ne leur offre aucune protection.

Et alors qu’ils essaient maintenant de prétendre le contraire, tous les grands responsables gouvernementaux de la santé et les dirigeants de l’industrie pharmaceutique avaient auparavant déclaré catégoriquement que les injections de Covid arrêteraient le virus.

La mère de tous les montages COVID, édition « expert en santé publique ». h/t
@KanekoaThaGreat

Le 30 novembre, une épidémie de Covid-19 s’est déclarée à bord de l’Artania, alors que les passagers et l’équipage avaient été vaccinés à 100 %. Le navire peut accueillir jusqu’à 1260 passagers et 537 membres d’équipage. Trois personnes entièrement vaccinées à bord du paquebot allemand sont mortes du virus.

Le 5 décembre, CBS a fait un reportage sur le Breakaway, un navire de croisière norvégien. Il y avait 3 200 personnes à bord et le taux de vaccination était de 100 %. L’armateur Norwegian Cruise Line avait exigé que tous les passagers et membres d’équipage soient vaccinés. Au moins dix personnes ont été testées positives.

Au moins un membre d’équipage a été testé positif avec la variante Omicron, selon Norwegian Cruise Line (NCL). Le membre d’équipage infecté était originaire d’Afrique du Sud et avait subi la quarantaine de dix jours exigée des employés qui rejoignent le navire.

La plupart des compagnies de croisière proposent des excursions dites « safe bubble », où les passagers n’entrent pas en contact avec les habitants du port lorsqu’ils descendent à terre, et NCL compte sur le fait que tous les passagers sont vaccinés à 100 %.

Sur le plus grand navire de croisière du monde, Symphony of the Seas, des dizaines de personnes ont été testées positives au virus Corona au cours d’un voyage. Toutefois, les 6 091 passagers et membres d’équipage avaient tous été testés négatifs avant le début du voyage et 95 % des personnes à bord avaient été entièrement vaccinées. Royal Caribbean, le propriétaire du navire, a déclaré à CNN qu’au cours du voyage dans les Caraïbes, le virus a fait son apparition de manière inexplicable.

Dans un effort pour s’en tenir au récit de plus en plus ridicule sur les vaccins, l’épidémie a été imputée aux « croisiéristes qui utilisent de fausses cartes de vaccination » et aux « infections révolutionnaires », tout en admettant qu' »aucun vaccin n’est efficace à 100 % en premier lieu ».

Lors de la plus récente épidémie de Corona sur le plus grand navire de croisière du monde, 95 % des passagers avaient été vaccinés et 100 % des tests étaient négatifs.

Le navire était parti du port de Miami le 11 décembre et avait fait escale à St Maarten et St Thomas. Malgré un taux de vaccination de 95 % et des tests négatifs à 100 %, certains des passagers sont tout de même tombés malades. Parmi les personnes qui ont ensuite été testées positives, 98 % avaient été entièrement vaccinées, a indiqué la compagnie.

Après que l’un des passagers a été testé positif, une enquête plus large sur les sources et les contacts a été immédiatement lancée. Celle-ci a révélé la présence de 47 personnes infectées. Toutes les personnes à bord qui ont été testées positives ont ensuite été placées en quarantaine.

Un navire de combat américain a entre-temps signalé que certains marins avaient été testés positifs au Covid-19. L’équipage avait également été « immunisé » à 100 %. Seuls quelques marins ont présenté des symptômes légers, tandis que d’autres auraient été plus gravement touchés. Dans leur communiqué de presse, la marine américaine a néanmoins déclaré de manière comique : « Le vaccin continue de démontrer son efficacité contre les maladies graves ». Mais la variante spécifique de Covid détectée sur le navire entièrement vacciné n’a pas encore été déterminée.

L’ironie de cet aveu ne les a apparemment pas frappés.

La date limite pour que tous les membres de l’US Navy reçoivent les vaccins obligatoires « contre le Covid-19 » était le 28 novembre. Plus de 98 % de tous les marins en service actif ont été entièrement vaccinés, selon les données les plus récentes.

L’USS Milwaukee (LCS 5) était dans l’océan Atlantique, le 16 décembre 2021, déployé dans la zone d’opérations de la 4e flotte pour soutenir la mission de la Joint Interagency Task Force South visant à mettre fin au trafic de drogue dans les Caraïbes et le Pacifique oriental. Le navire est actuellement au port de la station navale de Guantanamo Bay.

L’échec des vaccins est partout, en grand : Plus de 94 % des joueurs américains de la NFL et 100 % des entraîneurs sont vaccinés, mais 46 joueurs au total ont été testés positifs la semaine dernière, selon Field Yates d’ESPN, ce qui porte le total à 154 cette semaine et à plus de 300 au cours des deux dernières semaines.

Le fiasco australien ne cesse de prendre de l’ampleur avec l’explosion des cas dans ce pays, même si 91 % des personnes âgées de plus de 16 ans sont entièrement vaccinées, que des masques stricts sont exigés, que des camps de quarantaine sont mis en place, que les mesures de confinement sont parmi les plus longues du monde et que les passeports de vaccination sont obligatoires.

L’échec des vaccins et des mesures Covid qui finiront par hanter l’Australie. Données de l’Université Johns Hopkins. Compilées par IanmSC, Substack. Twitter

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s