Le Québec va permettre à certains travailleurs de la santé Covid positif de continuer à travailler dans un contexte de pénurie de personnel

Le ministre de la santé de la province canadienne du Québec a déclaré que certains travailleurs « essentiels » qui contractent le Covid seront autorisés à rester au travail.

Il a fait état d’un besoin « urgent » de personnel de santé dans un contexte de recrudescence des cas.

RT rapporte : Le plus haut responsable de la santé au Québec, Christian Dube, a déclaré mardi aux journalistes que le gouvernement avait eu la main forcée en prenant la décision de permettre à certains employés infectés de continuer à travailler sous certaines conditions « selon une liste de priorité et de gestion des risques. »

« Si nous avions le choix, nous ne le ferions pas, mais notre situation est urgente et critique à court terme », a déclaré M. Dube. « C’est la meilleure alternative à l’absence de soins ».

« La réalité est que nous avons de plus en plus de personnes malades et de moins en moins de personnel infirmier. C’est ce que nous devons faire si nous voulons que notre société continue à fonctionner en toute sécurité », a-t-il ajouté.

Le directeur de la santé publique, Horacio Arruda, a expliqué que le ministère de la santé avait créé un ordre de priorité pour aider les employeurs à déterminer quels travailleurs garder et lesquels renvoyer chez eux. Un membre du personnel de santé ne présentant aucun symptôme, ou une personne dont la famille a été testée positive mais qui n’a pas encore reçu son propre résultat, pourrait être affecté à une zone où se trouvent des patients positifs au Covid, a expliqué M. Arruda, citant un exemple. Cependant, a-t-il ajouté, « si quelqu’un n’est pas en bonne forme, nous ne l’enverrons pas travailler ».

La deuxième province la plus peuplée du Canada, le Québec, a connu une nouvelle vague d’infections avec l’augmentation de la souche Omicron – la dernière variante préoccupante désignée par l’Organisation mondiale de la santé. La région a battu de nouveaux records ces derniers jours, enregistrant près de 13 000 nouveaux cas pour la seule journée de lundi – le plus haut total en une journée pour une province canadienne, selon Reuters.

Le pic de cas a mis la pression sur les établissements de santé locaux, a déclaré M. Dube, ajoutant que « la contagion d’Omicron est si exponentielle qu’un nombre énorme de personnel a dû être retiré – et cela pose un risque pour la capacité du réseau à traiter les Québécois. »

En plus des directives plus permissives pour les employés « essentiels », le ministre de la Santé a annoncé que le Québec offrirait une troisième dose de vaccin contre le coronavirus à toute personne âgée de 18 ans ou plus à partir du 4 janvier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s