Recherche : L’analyse des autopsies montre que 93 % des décès consécutifs à la vaccination contre les cobayes sont causés par les vaccins

Une étude a montré que la grande majorité des décès survenant après la vaccination contre le Covid-19 sont en fait causés par les injections.

Les recherches, menées par les docteurs Sucharit Bhakdi et Arne Burkhardt, ont porté sur 15 corps décédés dont les coroners ou les procureurs ont estimé qu’ils n’étaient pas liés à la vaccination. Or, il s’avère que 14 de ces 15 cas, soit 93 %, sont en fait décédés à la suite d’une vaccination.

Selon les études, toutes les personnes sont mortes entre sept jours et six mois après l’injection. Leur âge variait de 28 à 95 ans.

Steve Kirsch a écrit au sujet de cette recherche : « L’organe le plus attaqué était le cœur (chez toutes les personnes décédées), mais d’autres organes ont également été attaqués.

« Les implications sont potentiellement énormes, entraînant des millions de décès. Les vaccins devraient être immédiatement arrêtés. »

Cependant, il est peu probable que le programme mondial de vaccination contre le Covid-19 prenne fin, car les travaux du chercheur n’ont pas été publiés dans une revue à comité de lecture. De ce fait, ils seront probablement ignorés et passeront inaperçus dans les communautés scientifiques et médicales.

Malgré cela, l’article intitulé « On COVID vaccines : why they cannot work, and irrefutable evidence of their causative role in deaths after vaccination » (Les vaccins COVID : pourquoi ils ne peuvent pas fonctionner, et les preuves irréfutables de leur rôle dans les décès après vaccination) a suscité une grande attention en ligne.

Les conclusions de ce document révèlent le danger et les risques réels des vaccins que les gouvernements, la communauté médicale et les scientifiques continuent de dissimuler. Dans les 14 décès dus à la vaccination, les chercheurs ont observé les mêmes problèmes de santé sous-jacents. Il s’agit notamment de :

Des événements inflammatoires dans les petits vaisseaux sanguins (endothéliite) caractérisés par une abondance de lymphocytes T et de cellules endothéliales mortes séquestrées dans la lumière du vaisseau.
Accumulation périvasculaire étendue de lymphocytes T. Infiltration lymphocytaire massive des organes ou tissus non lymphatiques environnants par des lymphocytes T.

2 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s