Les mesures oppressives du COVID pour les personnes non vaccinées étaient basées sur une erreur  » logicielle « , affirme le ministre allemand

La « pandémie des non-vaccinés » a été causée par un problème informatique. Telle est la conclusion du ministre allemand de la santé, Karl Lauterbach, après des mois de dénigrement des non-vaccinés dans la deuxième ville du pays, Hambourg.

En novembre 2021, les médias ont fait état de l’augmentation du « nombre d’incidents » dans la ville, où le chiffre est passé de 111,6 personnes infectées pour 100 000 à 160 pour 100 000 en l’espace de quelques jours. À la fin du mois de novembre, ce chiffre est passé de 209,2 à 223,3, un record.

Ces augmentations apparemment drastiques ont été utilisées pour légitimer de nouvelles mesures politiques du COVID dans la ville. Tout d’abord, une limitation du statut 2G (vacciné ou guéri) a été annoncée pour l’entrée dans les magasins, les restaurants et les clubs. La limitation des contacts sociaux a été imposée aux personnes non vaccinées. Après cette ordonnance, le maire Peter Tschentscher a affirmé avoir observé une augmentation du nombre de vaccinations et a laissé entendre que c’était la seule façon de sortir de la pandémie.

Or, une enquête des journaux Sueddeutscher Zeitung et Welt a révélé que les chiffres des services sociaux de Hambourg étaient radicalement faussés et que, dans la plupart des cas, ils ne savaient même pas qui était vacciné et qui ne l’était pas. Cela ne les a toutefois pas empêchés de classer toutes les personnes dont le statut était inconnu comme non vaccinées. En effet, à la fin du mois de novembre, 70 % des cas positifs avaient un statut inconnu.

Au cours de la deuxième semaine de novembre, le maire de Hambourg a tenu une conférence de presse et a affirmé à tort que 90 % de toutes les nouvelles infections concernaient des personnes non vaccinées. En outre, il a affirmé que la moyenne d’infection sur 7 jours pour les personnes non vaccinées était de 605 pour 100 000 et de seulement 22 pour 100 000 pour les personnes vaccinées.

En outre, le journal Welt a reçu la réponse suivante concernant les classifications de la part du Sénat de Hambourg :

« …La catégorisation (utilisée à Hambourg) correspond à celle utilisée au niveau national… »

Je viens de le trouver dans les e-mails : Le 4.12., un porte-parole du Sénat a déclaré en réponse à ma
@welt -a répondu que « dans toute l’Allemagne », les incidences étaient calculées de la même manière qu’à #Hambourg. En même temps, on prétend maintenant que c’est à ce moment-là qu’on a commencé à chercher comment on calcule

Jusqu’à ce week-end, les données sur la manière dont les classifications sont effectuées et dont les chiffres finaux sont « calculés » n’ont pas été rendues publiques. Fin décembre, le maire a affirmé que les erreurs de classification étaient dues au déploiement de « différents systèmes informatiques », chaque système utilisant un classificateur différent.

Le 17 janvier, le ministre de la Santé, Karl Lauterbach, a déclaré ce qui suit :

« …avec la situation à Hambourg… je peux affirmer sans aucun doute, que le problème était dans le classificateur automatique du logiciel. Le problème est maintenant résolu… et il s’agissait d’une erreur qui n’a pas été faite exprès pour rendre les non-vaccinés largement responsables de la pandémie… »

La ville de Hambourg n’a pas été la seule région touchée par les faux chiffres du COVID.

À la mi-novembre, en Bavière, 48 468 cas de statut vaccinal inconnu ont été ajoutés à la catégorie des non-vaccinés – ce qui a porté le nombre d’incidents concernant les non-vaccinés à 1 469, contre 110 pour les vaccinés.

Les mesures COVID allemandes ciblant les non-vaccinés ont été introduites en novembre 2021, et ont utilisé ces deux erreurs majeures de gestion des données comme base de légitimité.

Près de 100 000 citoyens allemands auraient participé à des manifestations anti-mandat ces derniers jours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s