Des images épiques : La police canadienne vacille lors d’un affrontement avec des camionneurs bloquant la frontière

Après avoir menacé les manifestants de les arrêter s’ils ne bougeaient pas, la Gendarmerie royale du Canada a battu en retraite lorsque les camionneurs ont tenu bon.

Après que la police canadienne a lancé un ultimatum aux camionneurs qui manifestent dans le cadre du « Convoi de la liberté 2022 », leur demandant de cesser de bloquer la frontière entre le Canada et le Montana ou d’être arrêtés, le groupe de base de la classe ouvrière canadienne a déclaré qu’il préférait être emmené menotté plutôt que de se soumettre.

Dans les vidéos mises en ligne par Kian Simone, vidéaste de Rebel News, on peut voir les manifestants demander l’ouverture d’une ligne de communication entre eux et les hauts responsables de la police.

Cependant, les représentants de la police envoyés pour négocier leur ont dit : « Si vous ne souhaitez pas que votre camion soit mis en fourrière et arrêté, vous avez la possibilité de rejoindre votre véhicule et de partir. Dès que nous commencerons à prendre des mesures coercitives, des personnes seront arrêtées, des camions seront mis en fourrière et saisis. »

Mise à jour : la quatrième et ce qui semble être une négociation finale a commencé.
Bouger ou être arrêté est la demande
Aidez à soutenir leur défense sur http://truckerlawyer.ca
1/2
BREAKING : Les négociations sont terminées et la police est prête à intervenir.
La GRC ouvre l’autoroute malgré tout.
Les camionneurs ont maintenant un délai de grâce pour quitter les lieux ou être arrêtés et détenus.
RESTEZ À L’ÉCOUTE
AIDEZ-LES SUR http://truckerlawyer.ca

Les camionneurs ont bénéficié d’un délai de grâce pour déplacer leurs camions, et ceux qui ne le font pas seront prétendument arrêtés.

Rendez-vous sur truckerlawyer.ca pour aider à payer les frais juridiques de ceux qui pourraient être appréhendés.

Mise à jour : d’autres convois sont en route alors que la GRC s’installe.
http://Truckerlawyer.ca pour aider leur défense juridique !
Tout le groupe se dirige maintenant vers l’extrémité arrière du blocus pour rencontrer la GRC.
Aider leur défense juridique à http://truckerlawyer.ca

L’avocat des camionneurs, Chad Williamson, a fait le point après le départ de la police, demandant si les forces de l’ordre reviennent : « Comment diable vont-ils déplacer ces centaines de plates-formes et de pièces d’équipement agricole, de matériel agricole, de véhicules de tourisme ? C’est un problème qui semble se répandre dans tout le pays avec d’autres blocages à d’autres endroits. Et bien que la GRC ait mis fin aux négociations avec mon équipe, nous pensons qu’il leur incomberait de revenir à la table des négociations. »

Update from the truckers laywer, Chad Williamson. What everyone thought was a sure thing, arrests and removal of trucks, plans seems to be pushed back. Chad thinks it’s best the RCMP comes back to the table. Help fund their legal defence at http://truckerlawyer.ca

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s