La police menace d’arrêter les personnes qui donnent du carburant au convoi de la liberté

La police d’Ottawa a menacé d’arrêter toute personne fournissant des bidons d’essence et de diesel au Convoi de la liberté, après avoir initialement bloqué les camions munis de réservoirs de carburant venant en aide aux manifestants.

Les autorités ont annoncé que toute personne fournissant un « soutien matériel » aux manifestants serait susceptible d’être arrêtée à partir de minuit hier soir.

À la question de savoir si le « soutien matériel » incluait des produits de première nécessité comme la nourriture et l’eau, un porte-parole de la police a déclaré à Fox News que l’annonce « concerne les matières dangereuses qui représentent un danger pour la sécurité publique ou un risque d’incendie ».

Des vidéos sont rapidement apparues montrant des personnes arrêtées et la police saisissant le carburant des manifestants.

Des images fournies à Rebel News montrent la police d’Ottawa tentant d’arrêter quelqu’un pour avoir apporté du carburant au convoi avant l’entrée en vigueur de l’état d’urgence à minuit.
http://ConvoyReports.com pour en savoir plus.
Un journaliste citoyen m’a envoyé cette vidéo qui semble montrer la police saisissant le carburant des camionneurs. Plus de rapports à venir – je suis dans les rues en ce moment.
TruckerConvoy
http://ConvoyReports.com

La police avait auparavant barricadé les principaux points de passage dans toute la zone et fermé de nombreuses routes afin d’empêcher la livraison de camions avec des réservoirs pleins de carburant au convoi.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le maire Jim Watson a déclaré l’état d’urgence et a affirmé que les manifestants, dont l’activité principale est de klaxonner, représentaient un « grave danger et une menace pour la sûreté et la sécurité des résidents. »

Les autorités et les médias ont tenté de diaboliser les camionneurs en les présentant comme des extrémistes potentiellement violents. Des provocateurs ont même tenté de faire des cascades stupides dans le but de salir leur réputation.

Les camionneurs ont été 100% pacifiques. Les fédéraux de Trudeau travaillent donc jour et nuit à la fabrication d’un incident pour justifier une réponse violente de l’État.

Comme nous l’avons souligné la semaine dernière, les autorités n’ont toujours pas exclu d’utiliser l’armée contre les manifestants.

Les camionneurs disent qu’ils ne partiront pas tant que les mandats de vaccination qui imposent aux camionneurs revenant des États-Unis une mise en quarantaine une fois arrivés au Canada n’auront pas été levés.

Pendant ce temps, les mêmes gauchistes qui, pendant des mois, ont juré de rendre la vie invivable aux personnes non vaccinées, pleurent maintenant parce qu’on a klaxonné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s