L’Allemagne va raser une forêt vieille de 1 000 ans au nom de l’écologie

L’Allemagne, comme nous le savons bien avec ses caprices gaziers russes, est une société hautement industrialisée qui a besoin de beaucoup d’énergie.

C’est très bien. Mais la façon dont elle l’obtient présente des options de plus en plus mauvaises.

Ils se sont débarrassés de leur énergie nucléaire à la suite de la fusion nucléaire de Fukushima en 2011, après un gros tremblement de terre au Japon (bien que l’Allemagne ne soit pas dans une zone sismique), ce qui les a conduits à dépendre de fournisseurs étrangers. Cela leur a posé des problèmes, la Russie remplissant ce rôle. Leur autre recours a donc été celui que Joe Biden vante pour l’Amérique : L’énergie verte – comme l’énergie éolienne et solaire.

C’est une solution coûteuse, qui nécessite des subventions de l’État, étant donné que l’Allemagne n’est pas une grande zone d’ensoleillement ni particulièrement venteuse :

Mais le coût est plus élevé que le simple gaspillage d’argent. Ils risquent maintenant de perdre leur forêt ancienne de Reinhardswald, vieille de 1 000 ans, connue comme la « maison du trésor des forêts européennes ».

Les autorités allemandes, ignorant complètement le sentiment des Allemands à l’égard des forêts, qui est assez mystique, ont décidé de raser la grande forêt pour y installer de l’énergie éolienne, au nom du « virage vert ». À l’instar de la Central Valley de Californie, qui a été transformée en zone brune et privée d’eau au nom du « virage vert », l’Allemagne détruit sa plus belle forêt au nom du « virage vert ». C’est marrant comment ça marche.

Reinhardswald est également connue comme la forêt des contes de Grimm. Dans une étrange énigme (les Allemands ont probablement un mot pour cela), le complexe industriel écologiste s’est transformé en Rumplestiltskin des frères Grimm, transformant le vent en or pour les bureaucrates de l’État de Hesse, mais exigeant le premier enfant de l’Allemagne – sa forêt originelle – en paiement.

Ne vous méprenez pas : Nous sommes tous pour le progrès. Mais appeler cela « progrès » est assez dégoûtant. En quoi est-ce un « progrès » de détruire une forêt irremplaçable vieille de 1 000 ans ? L’Allemagne a une forte population, beaucoup de paysages urbains d’après-guerre hideux et de l’art moderne dégoûtant. Elle a aussi quelques beaux endroits traditionnels, mais le plus important pour les Allemands, ce sont leurs magnifiques forêts anciennes, celles que d’éminents Allemands comme Goethe, Kant, Durer et Schubert ont probablement traversées, admirées et dont ils se sont inspirés. Recherchez « Reinhardswald » sur Google Images et voyez à quoi ressemble cet endroit. Il existe également des raisons pratiques de garder la forêt en réserve. En France, lorsque le toit de la cathédrale Notre-Dame a brûlé en 2019, ce qui a été perdu, ce sont des poutres anciennes qui n’ont pas pu être remplacées facilement, car les forêts anciennes de France ont apparemment disparu. L’Allemagne n’aurait pas un tel problème si elle devait abattre quelques arbres pour sauver, par exemple, la cathédrale de Cologne si elle devait, Dieu nous en préserve, subir une telle catastrophe. Il y a toujours des raisons inattendues de vouloir conserver certains habitats naturels uniques et irremplaçables.

P. Gosselin, de WattsUpWithThat, observe cette mascarade depuis un certain temps et en a fait une excellente couverture :

Il y a environ un an, nous avons fait état de projets inquiétants du gouvernement de l’État allemand de Hesse visant à défricher 20 millions de mètres carrés de forêts millénaires « de conte de fées » dans l’une des forêts les plus idylliques d’Allemagne : la Reinhardswald, située dans la région vallonnée à l’ouest de la ville de Göttingen.

La Reinhardswald est connue comme la « maison du trésor des forêts européennes » ou la « forêt des contes de Grimm ».

Un total d’environ 2000 hectares ( 20 millions de m²) de la forêt millénaire de Reinhardswald a été désigné pour être détruit par l’État afin de dégager la voie pour le développement d’une centrale éolienne massive.

Les conservateurs et les Verts font échouer le projet

Tragiquement, la bataille pour arrêter ce projet destructeur a reçu un coup sévère puisque la construction des routes d’accès a commencé il y a deux jours. La résistance massive des citoyens concernés a été ignorée par le gouvernement de l’État de Hesse, qui, ironiquement, est gouverné par une coalition des conservateurs de la CDU et des Verts écologistes. Mises à jour publiées ici.

https://www.facebook.com/watch/?v=1062576924473665

Les Allemands, et c’est tout à leur honneur, ne se soucient pas du tout de cette situation et protestent dans tout le spectre politique. Les acteurs étatiques qui agissent de la sorte sont également pan-politiques, une alliance politique impie de conservateurs et de verts qui ne pensent apparemment pas devoir prêter attention au sentiment local, et encore moins au patrimoine de leur État. Gosselin renvoie à un groupe allemand non partisan appelé « Stop ! » ou Rettet-den-Reinhardswald.de (un site codé impressionnant) qui propose d’excellentes visualisations de ce que sera ce spectre hideux lorsque 18 à 50 éoliennes seront érigées, ainsi que des photos de ce qui se passe actuellement et des informations sur le mauvais impact que ce plan aura sur les oiseaux, la faune et l’écosystème en général. Voilà pour le « virage vert ».

Cela ressemble à une escroquerie, avec des politiciens et des amis du monde politique et des affaires qui prévoient de récolter eux-mêmes un peu d’argent vert. Les Allemands se plaignent que ces personnages ne prêtent pas attention à leurs pétitions et ne tiennent pas compte de leurs avertissements concernant l’impact de la destruction sur les forêts anciennes intactes.

C’est très mauvais pour l’Allemagne, étant donné qu’une telle intransigeance sur une pétition raisonnable ouvre la porte à l’extrémisme, comme celui des éco-terroristes. Au minimum, cela ouvre la porte aux manifestations des « gilets jaunes » ou des camionneurs canadiens, étant donné que quelque chose de profond dans l’âme allemande est en jeu. Nous verrons peut-être cela à l’avenir. Ce qu’il faut voir maintenant, ce sont des protestations beaucoup plus fortes de la part des milieux habituels, comme le pape François, qui s’est beaucoup exprimé sur le réchauffement climatique en invoquant la préservation de la création, et des personnages d’Hollywood comme Daryl Hannah, Mia Farrow et Sting, tous des champions de la forêt tropicale qui se sont donnés en spectacle ces dernières décennies. Hannah, par exemple, a plongé ses mains dans les puits de pétrole de Lago Agrio, en Équateur, il y a plusieurs années, accusant faussement Chevron d’avoir tué la forêt tropicale, alors que c’est la compagnie pétrolière d’État équatorienne qui a fait les dégâts. Où est Hannah pour brailler sur cet outrage bien plus authentique ?

Pour le reste d’entre nous, cela montre à quel point l’énergie verte est une arnaque inefficace et coûteuse. Ce n’est pas gratuit, c’est plein de politiciens corrompus et insensibles qui ne se soucient plus de la démocratie, et ça n’améliore certainement pas l’environnement. Il s’agit d’un méchant mastodonte de gaspillage, de fraude, de corruption et de dégradation écologique – avec des oiseaux morts, le mal des vibrations des turbines, des vertiges stroboscopiques et la pollution du paysage. L’Allemagne pourrait régler ce problème en deux minutes en réintroduisant l’énergie nucléaire, ce qui mettrait fin à la fois au problème de la Russie et à celui de la perte de forêts. Il faut espérer que cette idée finira par leur venir à l’esprit. Sinon, ils perdront leur forêt de conte de fées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s