Un parlementaire européen représentant un ancien État communiste appelle la communauté internationale à isoler le régime tyrannique de Trudeau

Christian Terhes est un membre du Parlement européen représentant la Roumanie, une ancienne nation communiste. Terhes est membre du Parti national paysan chrétien-démocrate (PNTCD) au sein du groupe ECR.

Samedi, le député européen Terhes a affiché son soutien aux camionneurs de Freedom qui protestent au Canada.

Je suis aux côtés des Canadiens dans leur combat pour la liberté !

Christian Terhes a également appelé à l’isolement du régime tyrannique de Trudeau.

« Justin Trudeau et son gouvernement fédéral doivent être isolés par la communauté internationale démocratique pour montrer leur répugnance face à ses actions tyranniques au Canada contre des manifestants pacifiques, qui ont été piétinés par des sabots de cheval, tandis que des enfants ont été matraqués par des agents de sécurité fédéraux. De telles scènes rappellent la Chine, dont il veut imiter le gouvernement, et non les démocraties occidentales », a déclaré le membre du Parlement européen (MPE) Cristian Terhes.

« Je suis aux côtés des Canadiens dans leur combat pour la liberté », a poursuivi le député européen Cristian Terhes (ECR, Roumanie), en réagissant aux événements dramatiques survenus à Ottawa, au Canada, où des manifestants du Convoi pour la liberté ont été piétinés par des cavaliers de la police, qui appliquaient la loi d’urgence (loi martiale) invoquée par le Premier ministre Justin Trudeau, désireux de passer à la répression des critiques de sa politique du COVID-19. Les trois premiers incidents majeurs du vendredi 18 février, sous une forme de loi martiale, ont été atroces.

Des vidéos montrant des officiers de la police montée de Toronto chargeant dans la foule et au moins un cheval piétinant plusieurs personnes – dont une femme âgée avec un déambulateur – étaient des scènes troublantes, qui ont choqué beaucoup de monde par leur agressivité et leur violence. Ce n’était pas le seul incident troublant, mais une autre scène montrait un manifestant derrière une ligne de police se faisant frapper à plusieurs reprises avec le fusil d’un officier.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s