Vidéo | Le flux audio d’un député canadien est coupé lorsqu’il demande pourquoi Klaus Schwab se vante d’avoir « infiltré » le Parlement

Un député canadien a été interrompu et accusé de diffuser de la « désinformation » lors d’un débat lorsqu’il a commencé à demander pourquoi le directeur du Forum économique mondial, Klaus Schwab, s’est publiquement vanté d’avoir infiltré le Parlement canadien.

Le débat, concernant l’utilisation des pouvoirs d’urgence par le régime Trudeau, a eu lieu samedi et a vu de nombreux députés utiliser les chats vidéo Zoom.

Lorsque ce fut le tour du député conservateur d’Oshawa Colin Carrie de prendre la parole, il a commencé à poser des questions sur l' »influence extérieure » au sein du Parlement, en particulier via le WEF et le mondialiste Klaus Schwab.

Carrie a demandé aux législateurs pourquoi Schwab a utilisé une plateforme publique pour se « vanter » d’avoir « infiltré des gouvernements dans le monde entier », y compris « la moitié du cabinet canadien ».

Carrie a ensuite demandé « dans l’intérêt de la transparence », quels membres du parlement canadien sont sous le contrôle de Schwab, ce qui a incité le président de la Chambre à couper le flux audio et à commencer à dire « ordre, ordre, ordre ».

L’orateur a ensuite déclaré qu’il y avait une « très très mauvaise connexion audio » (non, il n’y en avait pas) et a tout simplement ignoré les commentaires de Carrie.

Le député suivant a abordé les commentaires de Carrie, l’accusant de se livrer à une « désinformation ouverte ».

Regardez :

Au nom d’un électeur, le député conservateur Colin Carrie pose une question sur l’influence du Forum économique mondial sur les politiciens canadiens. Il est coupé et le député néo-démocrate Charlie Angus dit que Carrie répand de la « désinformation ».

Ce n’est pas de la désinformation que de souligner les propos de Schwab. Le voici qui dit ouvertement en 2017 que le WEF a « pénétré » les cabinets des gouvernements du monde entier, en pointant spécifiquement Trudeau au Canada :

Le chef du Forum économique mondial, Klaus Schwab, à la John F. Kennedy School of Government de Harvard en 2017 :
« Ce dont nous sommes très fiers, c’est que nous pénétrons dans les cabinets mondiaux des pays avec nos jeunes leaders mondiaux du WEF… comme Trudeau. »

« Ce dont nous sommes très fiers, c’est que nous pénétrons les cabinets mondiaux des pays avec nos jeunes leaders mondiaux du WEF », a déclaré Schwab.

Et voici Schwab qui se vante de la « loyauté » de Trudeau et de son cabinet canadien envers le WEF :

Klaus Schwab sur la loyauté de Trudeau envers le Forum économique mondial et non envers le peuple canadien.

Lors d’une récente apparition sur le podcast de Joe Rogan, le journaliste Maajid Nawaz a attiré l’attention sur les commentaires de M. Schwab :

🚨MUST WATCH : Maajid Nawaz laisse Joe Rogan sans voix en expliquant comment le Forum économique mondial (WEF) infiltre les gouvernements du monde entier.

Entre-temps, à la suite de la répression brutale des manifestants canadiens le week-end dernier, Jason Kenney, le premier ministre de la province canadienne de l’Alberta, a annoncé qu’il allait poursuivre le gouvernement fédéral du Canada et M. Trudeau lui-même pour leur utilisation de la loi sur l’état d’urgence.

Kenney a déclaré que les actions du gouvernement sont « injustifiées dans les circonstances », notant en outre que « la Loi sur les urgences a été conçue pour entrer en vigueur en cas de défaillance de l’État… Cependant, il n’y a pas d’insurrection ou de coup d’État. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s