OPINION | Il y a l’Ukraine des médias et l’Ukraine du peuple ukrainien russe

On nous parle beaucoup de l’Ukraine auquel s’acharne l’OTAN pour en faire un de ses membres. En cela, les États-Unis apportent tout leur support. Il en va de même pour l’Union européenne. L’objectif est de prendre le contrôle complet de l’Ukraine pour en faire une voie vers les frontières de la Russie.

Pas surprenant que la Russie de Vladimir Poutine ait vite saisi les objectifs de ce projet. Ce fut l’objet des premiers affrontements avec l’OTAN, l’UNION EUROPÉEEN ET les ÉTATS-UNIS… L’argument utilisé par la Russie fut le même que John F. Kennedy lors de la crise des armes nucléaires à Cuba, mettant en péril la sécurité du peuple étasunien.

Vladimir Poutine réclame ces mêmes droits, reliés à la sécurité du peuple russe.  Pendant que l’Occident continue à transporter des armes lourdes en Ukraine, rendant la sécurité des frontières russes de plus en plus vulnérables,  Vladimir Poutine a demandé aux principaux acteurs occidentaux de lui faire parvenir un document assurant l’entière sécurité de la frontière russe. La lenteur des réponses et l’insatisfaction des informations fournies, Poutine a compris qu’il n’y aurait pas d’entente avec ces personnages qui continuaient à fournir des armes à Kief, lui permettant d’accentuer ses attaques contre les « séparatistes » (les Russes du Donbass situé à l’est près des frontières avec la Russie, leur pays d’origine. Suite au coup d’État de 2014, ils se sont transformés en deux républiques indépendantes : Lougansk et Donetsk. Il s’agit d’une population d’environ 4 millions de personnes).

Source de la carte : Le Parisien

Cette même population a été, à partir de 2014,  la cible d’attaques militaires visant à les éliminer complètement. Ce sont ces derniers qui ont demandé à Poutine de leur venir en aide pour les libérer de ces actions génocidaires.

De cette guerre interne en Ukraine, nos médias n’en ont guère parlé. Pourquoi rappeler ces faits, soutenus par les bons samaritains occidentaux dont la liste peut passer par nos gouvernements, par le Vatican et bien d’autres.

Comme nous le savons tous et toutes, Vladimir Poutine a dit oui à ses compatriotes ukrainiens, oui pour mettre un terme à cette guerre cachée. De quoi générer l’hystérie des bons samaritains occidentaux, criant au scandale et à l’ignominie d’un président.

Je ne doute pas que Vladimir Poutine savait qu’ on en arriverait là et que les bons samaritains de l’Occident se réveilleraient avec un fait accompli de la part de la Russie. Sa mission n’est pas de faire la  guerre, mais de mettre fin à une guerre qui n’avait aucune justification constitutionnelle. Tout se passait sous silence.

Voici la dernière déclaration du Président de Russie. 24/02/2022

Vladimir Poutine a déclaré que la Russie n’avait pas l’intention d’occuper l’Ukraine, mais chercherait plutôt sa démilitarisation.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé jeudi qu’il avait décidé de mener une opération militaire spéciale pour défendre les citoyens vivant dans les régions de Donetsk et Lougansk contre l’agression de l’Ukraine.

 LIRE AUSSI :

  •  La Russie exhorte l’ONU à être impartiale dans la crise de l’Ukraine
  •  « J’ai pris la décision de mener une opération militaire spéciale », a déclaré Poutine dans un message aux citoyens russes.

Le président russe a indiqué que l’objectif de l’opération est « de protéger les personnes victimes d’abus et de génocide par le régime de Kiev depuis huit ans« .

 « A cette fin, nous nous efforcerons de démilitariser et de dénazifier l’Ukraine. Et aussi de traduire en justice ceux qui ont commis de nombreux crimes sanglants contre la population civile, y compris les citoyens de la Fédération de Russie », a ajouté Poutine.

Le chef de l’État russe a souligné que les circonstances actuelles exigent que Moscou agisse immédiatement, ajoutant que « les républiques populaires du Donbass ont demandé l’aide de la Russie ».

 Poutine a expliqué que son pays ne peut pas exister avec une menace constante émanant du territoire ukrainien et que les autorités russes n’ont pas eu d’autre choix pour protéger le peuple de son pays.

Vladimir Poutine a déclaré que la Russie n’avait pas l’intention d’occuper l’Ukraine, mais chercherait plutôt sa démilitarisation. « Nos plans n’incluent pas l’occupation des territoires ukrainiens, nous n’allons rien imposer à qui que ce soit par la force », a-t-il ajouté.

Le président russe a annoncé lundi sa décision de reconnaître l’indépendance des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, après quoi des accords d’amitié, de coopération et d’assistance mutuelle ont été signés entre la Russie et les deux républiques.

 Poutine a soutenu que pratiquement pas un seul jour ne se passe sans bombardements dans les villes du Donbass. « Le massacre de civils, le siège, le harcèlement de personnes, y compris des enfants, des femmes, des personnes âgées, ne s’arrêtent pas. »

Vladimir Poutine a dénoncé que les Etats-Unis et leurs partenaires européens ont ignoré l’agression de Kiev contre Donetsk et Lougansk, « comme si toute cette horreur, ce génocide, dont sont victimes près de 4 millions de personnes, n’existait pas ».

Pour sa part, le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU, Vasili Nebenzia, a déclaré mercredi dans son discours devant l’Assemblée générale des Nations unies que la décision de reconnaître l’indépendance des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk est la conséquence d’années de sabotage par Kiev de son obligations directes en vertu d’un ensemble de mesures approuvées par la résolution 2202 du Conseil de sécurité.

Nebenzia a averti que la communauté internationale avait été trompée par Kiev pendant les huit années du conflit, en assurant son attachement aux accords de Minsk, et a souligné que Kiev s’était en fait consacré à « saboter » les travaux du groupe de contact.

 Ainsi se termine ce texte qui contraste beaucoup avec ce que les médias et gouvernements nous disent.

Que Justin Trudeau soutienne, avec des armes, la guerre ukrainienne contre les séparatistes du Donbass -c’est ignorer ce que le Québec a vécu des années pour l’indépendance.  Le gouvernement canadien soutient la guerre menée par Kief  aux populations des républiques de Lougansk (RPL) et de Donetsk (RPD).

Oscar Fortin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s