Le chef de l’UE déclare que l’Ukraine « nous appartient » et annonce l’interdiction totale des émissions de RT et Sputnik News

La semaine dernière, nous avons signalé qu’il était de plus en plus probable que les pays européens interrompent les émissions de RT, qualifiant la chaîne de « propagande russe ». Cette décision a été confirmée par la présidente de la Commission européenne.

Ursula von der Leyen a annoncé dimanche que l’UE allait interdire non seulement les émissions de RT (Russia Today), mais aussi celles de Sputnik TV. On ignore pour l’instant si l’interdiction s’étendra aux sites web des chaînes.

Dans ce qu’elle a admis être une mesure « sans précédent », Mme von der Leyen a déclaré « nous allons interdire dans l’Union européenne la machine médiatique du Kremlin », affirmant que les réseaux diffusent une « désinformation nuisible ».

« Les chaînes publiques Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et semer la division dans notre union », a proclamé la chef de la Commission, ajoutant que l’UE continue de « développer des outils pour interdire la désinformation toxique et nuisible en Europe. »

En d’autres termes, seules les émissions des médias occidentaux approuvés par les bureaucrates de l’UE pourront désormais être consommées dans l’ensemble de l’Union.

L’annonce a été faite en même temps que la déclaration de fermeture de l’espace aérien de l’UE à tous les avions russes :

Premièrement, nous fermons l’espace aérien de l’UE aux avions appartenant à des Russes, enregistrés en Russie ou contrôlés par des Russes.
Ils ne pourront pas atterrir, décoller ou survoler le territoire de l’UE.
Y compris les jets privés des oligarques.

Le chef de la Commission a également proclamé de manière éloquente que l’Ukraine « appartient à l’Union européenne » et qu' »elle est l’une des nôtres et nous voulons qu’elle en fasse partie ».

L’UE a également imposé des sanctions à la rédactrice en chef de RT, Margarita Simonyan.

RT a été interdite en Allemagne le mois dernier, puis en Australie, et risque de subir le même sort au Royaume-Uni, où le secrétaire d’État à la culture a demandé à l’autorité de régulation de la radiodiffusion d’imposer une interdiction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s