Les données officielles du gouvernement du Canada suggèrent que les triplement vaccinées ont développé le SIDA et ont maintenant 5,1 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que les non vaccinées

Les derniers chiffres officiels Covid-19 du gouvernement du Canada sont vraiment terrifiants. Ils montrent que les personnes doublement vaccinées au Canada ont perdu en moyenne 74 % des capacités de leur système immunitaire, et que les personnes triplement vaccinées au Canada ont perdu en moyenne 73 % des capacités de leur système immunitaire par rapport au système immunitaire naturel des personnes non vaccinées.

Les dégâts sont tels que les chiffres montrent que la population doublement vaccinée a en moyenne 3,8 fois plus de risques d’être infectée par le Covid-19 et 3,3 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que la population non vaccinée.

Mais c’est encore pire pour la population triplement vaccinée en termes de risque de décès. Les chiffres officiels montrent qu’ils ont en moyenne 3,7 fois plus de risques d’être infectés par le Covid-19 mais 5,1 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que la population non vaccinée.

Ces chiffres suggèrent donc que les populations doublement et triplement vaccinées au Canada ont subi tellement de dommages à leur système immunitaire par les injections de Covid-19 qu’elles ont maintenant développé le syndrome d’immunodéficience acquise.

Les chiffres de la Covid-19 canadienne sont produits par le gouvernement du Canada (voir ici).

Leurs dernières données sont disponibles en format pdf téléchargeable ici.

Le gouvernement du Canada publie ses données officielles sur le Covid-19 de manière à faire croire que le Canada connaît une « pandémie de personnes non vaccinées » et que les vaccins Covid-19 sont clairement efficaces. Mais ces données sont une fraude.

La page 20 et suivantes du pdf téléchargeable contient des données sur les cas, les hospitalisations et les décès liés au Covid-19 depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 au Canada, le 14 décembre 20, jusqu’au 27 février 22.

Et c’est ce paramètre de date qui rend les données présentées extrêmement trompeuses, car il y a eu un énorme pic de cas, d’hospitalisations et de décès liés au Covid-19 en janvier 2021, alors que seulement 0,3 % du Canada était considéré comme entièrement vacciné.

Mais grâce au don de la « WayBackMachine », nous pouvons consulter les rapports précédents du gouvernement du Canada sur le Covid-19 (Daily Epidemiology Update) pour en déduire qui est responsable de la majorité de ces décès, hospitalisations et cas.

Voici les tableaux des rapports du Gouvernement du Canada  » Le point sur l’épidémiologie quotidienne Covid-19  » du 30 janvier, du 6 février, du 13 février, du 20 février et du 27 février, qui montrent le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès par statut vaccinal depuis le 14 décembre 2020, ainsi que la taille totale de la population de chaque groupe vacciné au moment de chaque rapport.

Source
Source
Source
Source

Il ne nous reste plus qu’à effectuer une simple soustraction pour déduire qui a représenté la majorité des cas de Covid-19 et à quel moment. Le graphique suivant montre le nombre total de cas de Covid-19 par semaine, selon le statut vaccinal, dans tout le Canada entre le 31 janvier 22 et le 27 février 22.

Comme vous pouvez le constater, la population non vaccinée est celle qui a enregistré le moins de cas chaque semaine. Le nombre de cas a diminué d’une semaine à l’autre, passant de 6 932 au cours de la semaine se terminant le 6 février à 2 993 au cours de la semaine se terminant le 27 février.

Alors que les cas parmi les personnes doublement et triplement vaccinées ont été astronomiquement plus nombreux, mais ont tout de même diminué d’une semaine à l’autre, à l’exception de la semaine se terminant le 27 février, où l’on constate que les cas parmi les personnes triplement vaccinées ont recommencé à augmenter.

Mais il faut s’y attendre lorsque la population non vaccinée est si petite », entendez-vous dire. Mais malheureusement, vous avez tort.

La population du Canada est d’environ 38,01 millions d’habitants.

Par conséquent, sur la base des chiffres fournis par le gouvernement du Canada dans les tableaux ci-dessus, voici un graphique montrant la taille de la population par statut vaccinal à travers le Canada chaque semaine entre le 31 janvier et le 27 février 22 -.

On obtient la taille de la population non vaccinée en soustrayant simplement la taille de la population totale de ceux qui ont reçu au moins une dose du vaccin Covid-19 au Canada de la taille de la population globale de 38,01 millions. La taille de la population ayant reçu deux vaccins est simplement déduite en soustrayant la taille de la population ayant reçu trois vaccins de la taille de la population totale de ceux qui ont reçu au moins deux doses au Canada.

Comme vous pouvez le constater, la population la plus importante est en fait la population non vaccinée, qui est passée de 13,31 millions dans la semaine se terminant le 6 février à 13,11 millions dans la semaine se terminant le 27 février, tandis que la population triplement vaccinée est passée de 10,9 millions dans la semaine se terminant le 6 février à 12,9 millions dans la semaine se terminant le 27 février.

Alors pourquoi diable y a-t-il tant de cas supplémentaires dans la population doublement et triplement vaccinée, alors que

a) leur population est moins nombreuse que celle des personnes non vaccinées ? et

b) ils ont reçu un vaccin qui réduit prétendument leur risque de contracter le Covid-19 ?

La réponse est évidente. C’est parce que les vaccins contre le Covid-19 endommagent le système immunitaire et rendent les receveurs plus susceptibles de contracter le Covid-19.

Le graphique suivant montre le taux de cas de Covid-19 pour 100 000 personnes, par statut vaccinal, dans tout le Canada et par semaine, entre le 31 janvier et le 27 février 22.

Le taux de cas est déduit en divisant d’abord la taille de la population totale de chaque groupe vacciné par 100 000. Le nombre de cas dans chaque groupe vacciné est ensuite divisé par la réponse à l’équation précédente pour calculer le taux de cas.

ex.
13,31 millions / 100 000 = 133,1
6 932 cas / 133,1 = 52,08 cas pour 100 000 personnes

Comme vous pouvez le constater, le taux de cas a été astronomiquement plus élevé chez les personnes doublement et triplement vaccinées depuis au moins le 31 janvier 22. Maintenant que nous connaissons les taux de cas, nous pouvons utiliser la formule d’efficacité du vaccin de Pfizer pour calculer l’efficacité réelle du vaccin Covid-19 parmi les populations doublement et triplement vaccinées.

Cette formule est la suivante

Taux de cas non vaccinés – Taux de cas vaccinés / Taux de cas non vaccinés x 100 = Efficacité du vaccin en %.

Le graphique suivant montre l’efficacité réelle du vaccin Covid-19 au Canada parmi la population doublement et triplement vaccinée, sur la base des taux de cas ci-dessus.

Au cours de la semaine se terminant le 6 février, l’efficacité réelle du vaccin chez les personnes doublement vaccinées était de moins 221,16 %, ce qui est absolument choquant. Mais au cours de la semaine se terminant le 27 février, ce chiffre avait encore baissé pour atteindre moins 276,16%.

La population triplement vaccinée, tout en s’en tirant un peu mieux, a connu un déclin beaucoup plus marqué. Au cours de la semaine se terminant le 6 février, l’efficacité réelle de la vaccination parmi les personnes triplement vaccinées était encore d’un niveau choquant de moins 197,79 %. Mais la semaine se terminant le 27 février, ce chiffre était tombé à moins-269,87 %.

Cela signifie qu’en moyenne, la population doublement vaccinée est 3,8 fois plus susceptible de contracter le Covid-19 que la population non vaccinée, et la population triplement vaccinée est 3,7 fois plus susceptible de contracter le Covid-19 que la population non vaccinée.

Mais l’efficacité d’un vaccin n’est pas vraiment une mesure du vaccin, c’est une mesure de la performance du système immunitaire des personnes vaccinées par rapport à la performance du système immunitaire d’une personne non vaccinée.

Le vaccin contre le Covid-19 est censé entraîner votre système immunitaire à reconnaître la protéine de pointe de la souche originale du virus Covid-19. Pour ce faire, il demande à vos cellules de produire la protéine spike, puis votre système immunitaire produit des anticorps et se souvient de les utiliser plus tard si vous rencontrez à nouveau la partie spike du virus Covid-19.

Mais le vaccin ne reste pas en place après avoir effectué la formation initiale, il laisse votre système immunitaire s’occuper du reste. Ainsi, lorsque les autorités déclarent que l’efficacité des vaccins s’affaiblit avec le temps, ce qu’elles veulent vraiment dire, c’est que les performances de votre système immunitaire s’affaiblissent avec le temps.

Le problème que nous voyons ici est que le système immunitaire ne revient pas à son état original et naturel. S’il le faisait, les résultats de l’infection par le Covid-19 seraient similaires à ceux de la population non vaccinée.

Au lieu de cela, il continue à décliner à un rythme qui signifie que la population non vaccinée a un système immunitaire plus performant, ce qui signifie donc que les injections de Covid-19 déciment le système immunitaire des personnes entièrement vaccinées.

Le graphique suivant montre la performance du système immunitaire des personnes doublement et triplement vaccinées au Canada par rapport à la performance du système immunitaire naturel de la population non vaccinée.

La performance du système immunitaire est calculée en utilisant un calcul légèrement différent de celui utilisé pour égaliser l’efficacité des vaccins, qui est le suivant –

Taux de cas non vaccinés – Taux de cas vaccinés / Le plus grand des deux taux suivants : taux de cas non vaccinés OU taux de cas vaccinés X 100 = Performance du système immunitaire %.
ex.
Triple vaccination du 21 février au 27 février = 22,83 – 84,44 / 84,44 x 100 = -72,96%.

Ces chiffres montrent que le Canadien moyen doublement vacciné a perdu 73,42 % de la capacité de son système immunitaire, ce qui signifie qu’il ne lui reste plus que 26,58 % de son système immunitaire pour combattre certaines classes de virus et certains cancers, etc.

Malheureusement, le troisième vaccin n’a pas amélioré les choses, car ces chiffres montrent que le Canadien moyen triplement vacciné a perdu 72,96 % de la capacité de son système immunitaire, ce qui signifie qu’il ne lui reste plus que 27,04 % de son système immunitaire pour combattre certaines classes de virus et certains cancers, etc.

Cependant, les chiffres fournis par le gouvernement du Canada ne sont pas séparés par groupe d’âge, mais fournissent des chiffres globaux pour l’ensemble de la population. Et comme nous le savons, l’efficacité des vaccins (qui est en fait la performance du système immunitaire), diminue de semaine en semaine.

Par conséquent, il est parfaitement plausible de supposer que les personnes qui ont été vaccinées en premier souffrent d’une dégradation beaucoup plus grave de leur système immunitaire que celles qui viennent de recevoir leur deuxième ou troisième injection. Et sur la base des chiffres officiels suivants sur les décès, nous proposons que de nombreux Canadiens doublement et triplement vaccinés ont dépassé la barrière de performance du système immunitaire de moins 90 % à moins 100 %, ce qui signifie qu’ils ont essentiellement développé une nouvelle forme de syndrome d’immunodéficience acquise induite par le vaccin Covid-19.

Le tableau suivant montre le nombre total de décès dus au Covid-19 par semaine, par statut vaccinal, au Canada, entre le 31 janvier et le 27 février 2002.

Nous avons dû regrouper les deux dernières semaines parce que le rapport du 27 février montre moins de décès dans tous les groupes de vaccination que le rapport du 20 février, à l’exception de la triple vaccination qui a connu une augmentation. Nous avons donc déduit le nombre de décès entre le rapport du 14 février et celui du 27 février.

Comme vous pouvez le constater, tout comme pour les cas, il y a eu beaucoup plus de décès parmi les personnes doublement et triplement vaccinées, mais une attention particulière doit être accordée aux deux dernières semaines.

Le graphique suivant montre la taille de la population par statut vaccinal à travers le Canada entre le 31 janvier et le 27 février.

Le graphique suivant montre le taux de mortalité lié au Covid-19 pour 100 000 personnes, par statut vaccinal, dans tout le Canada et par semaine, entre le 31 janvier et le 27 février 22, sur la base des chiffres de mortalité et de la taille de la population ci-dessus.

Comme vous pouvez le constater, le taux de mortalité est le plus faible parmi les personnes non vaccinées depuis au moins le 31 janvier 22, et le plus élevé parmi la population triplement vaccinée. Mais les taux de mortalité indiqués pour la période du 14 au 27 février sont profondément troublants.

Le graphique suivant montre l’efficacité réelle du vaccin Covid-19 contre les décès au Canada parmi la population doublement et triplement vaccinée, sur la base des taux de mortalité ci-dessus.

Au cours de la semaine se terminant le 6 février, l’efficacité réelle du vaccin chez les personnes doublement vaccinées était d’un troublant moins-10,79 %. Mais au cours de la semaine se terminant le 27 février, ce chiffre était passé à un niveau absolument choquant de -28,52%.

Mais la situation est bien pire pour les personnes triplement vaccinées. Au cours de la semaine se terminant le 6 février, l’efficacité réelle du vaccin chez les personnes triplement vaccinées était d’un inquiétant moins-57,25%. Mais au cours de la semaine se terminant le 27 février, ce chiffre était tombé au niveau dévastateur de moins 414,49 %.

Cela signifie qu’en moyenne, les personnes doublement vaccinées ont 3,3 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que les personnes non vaccinées, mais que les personnes triplement vaccinées ont 5,1 fois plus de risques de mourir du Covid-19 que les personnes non vaccinées.

Mais n’oubliez pas que l’efficacité d’un vaccin n’est pas vraiment une mesure du vaccin, c’est une mesure de la performance du système immunitaire d’une personne vaccinée par rapport à la performance du système immunitaire d’une personne non vaccinée.

Le graphique suivant montre la performance du système immunitaire des personnes doublement et triplement vaccinées contre la mort au Canada par rapport à la performance du système immunitaire naturel de la population non vaccinée.

Les personnes doublement vaccinées au Canada avaient une performance du système immunitaire de moins-69,56% le 27 février 22, mais les personnes triplement vaccinées au Canada avaient une performance du système immunitaire de moins-80,56%. Voilà ce que la vaccination Covid-19 a fait à la population canadienne.

Le sida (syndrome d’immunodéficience acquise) est le nom utilisé pour décrire un certain nombre d’infections et de maladies potentiellement mortelles qui surviennent lorsque le système immunitaire est gravement endommagé.

Les personnes atteintes du syndrome d’immunodéficience acquise courent un risque accru de développer certains cancers et des infections qui ne surviennent habituellement que chez les personnes dont le système immunitaire est faible.

Malheureusement, les données officielles du gouvernement du Canada indiquent qu’une grande proportion de la population doublement et triplement vaccinée a maintenant développé le syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) ou une nouvelle condition avec des attributs similaires qui ne peut être décrite que comme le syndrome d’immunodéficience acquise induit par le vaccin Covid-19 (SidaV).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s