Un avocat français arrêté pour trahison après avoir aidé Reiner Fuellmich à prouver que les dirigeants du monde ont commis des crimes contre l’humanité au nom de Covid-19

L’un des avocats qui aident Reiner Fuelmich à prouver que des dirigeants mondiaux ont commis des crimes contre l’humanité au nom de Covid-19, a été arrêté en France, soupçonné de terrorisme et de trahison.

Virginie de Araujo Recchia, une avocate française vivant en France qui participe aux travaux du Jury Citoyen avec Reiner Fuelmich, a été arrêtée à son domicile à l’aube du 22 mars devant ses enfants. Cette arrestation intervient trois semaines avant les élections présidentielles françaises.

L’équipe de Reiner Fuellmich aurait été informée que les accusations portent sur la lutte contre le terrorisme et peut-être la trahison, et qu’elles sont liées au travail passionné qu’elle accomplit pour le peuple français et le monde entier, en luttant pour restaurer les droits que Dieu nous a donnés.

Virginie de Araujo Recchia

En début d’année, Virginie de Araujo Recchia, en partenariat avec son collègue Jean-Pierre Joseph, et deux autres juristes, a déposé une plainte devant le président des juges d’instruction au nom des associations BonSens.org, AIMSIB et le Collectif des Maires Résistants contre les parlementaires qui ont validé une loi sur la vaccination obligatoire Covid-19 en août 2021.

Cette loi obligeait des millions de professionnels à se soumettre à une thérapie génique expérimentale sous peine de perdre leur emploi.

Selon des sources proches du dossier, elle travaillait sur une plainte contre des partis politiques et les actions de certains de leurs membres.

Elle venait de rendre public son rapport intitulé « Dictature 2020 » accusant le gouvernement de terrorisme d’État, d’atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation et de crimes contre l’humanité.

Ce document était destiné à servir de base à des poursuites pénales contre des membres du gouvernement…

Téléchargez le rapport ici

Cette violation flagrante des droits démontre qu’il n’y a plus de liberté d’expression – et prouve que si nous nous exprimons, comme Virginie Araujo-Recchia l’a fait, nous serons persécutés.

Même ceux qui ne sont pas d’accord avec le message de Virginie de Araujo Recchia doivent savoir que leurs droits à la liberté d’expression sont menacés par une telle action. Ce n’est pas parce que vous êtes d’accord avec le récit « officiel » aujourd’hui que vous ne serez pas un jour en désaccord avec lui.

Que se passera-t-il alors, si vous n’avez pas agi pour aider une autre personne confrontée à cette situation ? Vous savez que c’est fondamentalement mauvais, et contraire à la loi naturelle.

C’est le moment de s’unir et de se lever. Nous ne pouvons pas continuer à permettre l’escalade de cette tyrannie. Quand Shakespeare a dit dans le Roi Henry VI « D’abord, tuer tous les avocats »… il faisait référence à la première étape pour déstabiliser une société. Car une société ne peut être pacifique si elle ne respecte pas l’État de droit ou ses constitutions de libertés données par Dieu. Aucun d’entre nous n’est en sécurité lorsque la tyrannie règne.

La première victime de la guerre, comme on dit, est la vérité. Les prochaines seront peut-être les avocats et les défenseurs, puis tous les autres. Ne laissez pas l’arrestation d’un patriote épris de liberté rester impunie ou ignorée. Veuillez prier pour sa libération rapide et sa sécurité, puis inonder les fonctionnaires impliqués dans cette affaire d’appels et de courriels pour protester contre cette parodie.

Si vous ne le faites pas, cela pourrait être la première d’une vague de purges dans les post-démocraties de l’Europe occidentale continentale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s