La Russie ne fournira pas de gaz à l’UE gratuitement, prévient le Kremlin

Le Kremlin a annoncé que Moscou finalisait la mise en œuvre du mécanisme de paiement en roubles des livraisons de gaz russe à l’UE. Pour l’heure, les pays du G7 ont annoncé sans surprise leur refus de se plier à une telle mesure.

«Nous ne livrerons certainement pas de gaz gratuitement. Ça, on peut l’affirmer avec une certitude absolue. Dans notre situation, il n’est pas vraiment possible et raisonnable de faire de la charité à l’échelle de toute l’Europe», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov le 28 mars lors d’une conférence téléphonique.

Pour rappel, Vladimir Poutine avait annoncé le 23 mars que la Russie n’accepterait plus de paiements en dollars ou en euros pour les livraisons de gaz à l’UE, donnant une semaine aux autorités russes pour mettre en place le nouveau système de paiement en roubles.

«Les Etats-Unis et l’UE se sont déclarés en cessation de paiement sur leurs engagements vis-à-vis la Russie. Et désormais, chacun dans le monde sait [que] les engagements en dollars et en euros peuvent ne pas être remplis. […] Livrer nos produits à l’UE et aux Etats-Unis et recevoir des paiements en dollars, en euros et dans certaines autres devises n’a plus de sens pour nous», avait ajouté le chef d’Etat russe.

Dmitri Peskov a fait par ailleurs savoir que Moscou finalisait les détails de son mécanisme de paiement en roubles.

«Le processus de livraison [de gaz russe aux pays européens] est assez complexe, ce n’est pas comme si on achetait une marchandise dans un magasin, quand vous l’achetez et payez à la caisse. Il s’agit, en effet, de livraisons, de paiement, puis il faut faire le bilan : c’est donc un processus qui prend du temps. En ce moment, toutes ces modalités sont en cours d’élaboration au niveau des services de Gazprom [la principale compagnie gazière russe] et c’est ensuite que les délais seront définis», a-t-il expliqué.

Les pays du G7 dénoncent «une violation unilatérale des contrats existants»

La décision du paiement en roubles a suscité la ferme opposition des pays occidentaux : le ministre allemand de l’Economie Robert Habeck a déclaré ce même 28 mars que l’obligation d’un paiement en roubles n’est «pas acceptable» et démontre que le président russe est «dos au mur», rapporte l’AFP.

«Tous les ministres du G7 sont tombés d’accord sur le fait qu’il s’agissait d’une violation unilatérale et claire des contrats existants […] ce qui signifie qu’un paiement en roubles n’est pas acceptable», a-t-il affirmé à l’issue d’une réunion virtuelle avec ses homologues du G7, groupe de discussion qui regroupe Etats-Unis, Canada, Allemagne, France, Italie, Japon et Royaume-Uni.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s