L’aphasie peut être causée par le vaccin COVID. « L’aphasie est un trouble du langage causé par des lésions dans une zone spécifique du cerveau »

Je voulais m’assurer que tout le monde sache que l’aphasie est l’un des milliers de symptômes dont le taux de déclaration a été élevé après le lancement des vaccins COVID. Il s’agit du 1574ème symptôme sur la liste des symptômes élevés par le vaccin COVID que nous avons calculée en novembre 2021.

Mais je me souviens aussi très distinctement, très tôt après le lancement des vaccins, d’un article du Dr Byram Bridle sur une adolescente, en parfaite santé avant d’être vaccinée, qui ne pouvait plus parler peu après avoir été vaccinée.

Bien sûr, nous savons maintenant que ce n’était pas une simple coïncidence.

Les chiffres des rapports au système VAERS le confirment.

Voici une année 2019 « de référence » pour tous les vaccins réunis :

Voici les chiffres pour le seul vaccin COVID :

Bruce Willis a 67 ans et a développé une aphasie après avoir été vacciné. Pourrait-il s’agir d’une simple coïncidence ? Peut-être, mais comment les médecins de Willis ont-ils exclu que le vaccin soit un facteur causal ?

On ne nous le dit pas. Pourquoi pas ?

340 contre 12 pour son groupe d’âge… un facteur de 28 pour le taux de déclaration des vaccins COVID.

Pas de chance ? Je ne le pense pas.

Pourquoi ne nous expliquent-ils pas pourquoi ça n’a pas pu être causé par le vaccin ?

Les autorités médicales nous disent toujours qu’elles veulent réduire l’hésitation à se faire vacciner, alors pourquoi ne pas nous dire comment les médecins ont exclu le vaccin comme cause dans le cas de Willis ?

Les rapports de cas réels montrent que les gens sont normaux avant d’être vaccinés et incapables de parler peu après.

Si ce n’est pas un lien de causalité, alors comment expliquez-vous toutes ces coïncidences étonnantes ? Et pourquoi le nombre de cas signalés après les vaccins COVID est-il si élevé par rapport aux autres vaccins ?

Les rapports de cas sont encore plus troublants.

Voici seulement les trois premiers qui sont apparus dans le rapport de recherche :

VAERS ID : 906282 (historique) A reçu le vaccin à 19 h 12 le 20/12/20. Vers 19 h 15, elle a commencé à s’éclaircir la gorge, puis est devenue incapable de parler, puis a eu des sifflements audibles et des respirations courtes et superficielles. À 1923, on lui a administré de l’épinéphrine. À 19 h 28, elle était à nouveau capable de parler et a été transportée aux urgences. La patiente rapporte qu’après son arrivée aux urgences, les symptômes sont revenus. On lui a donné du Benadryl PO, puis du Benadryl IV, et enfin une deuxième dose d’épinéphrine. Elle a été admise à l’unité de soins intensifs pour observation.

VAERS ID : 907710 (histoire) Environ 30 minutes après l’injection, j’ai ressenti un brouillard cérébral et j’ai eu du mal à trouver mes mots ; Environ 30 minutes après l’injection, j’ai ressenti un brouillard cérébral et j’ai eu du mal à trouver mes mots ; c’est comme si nous devions nous concentrer plus que d’habitude pour faire des choses de routine ; Il s’agit d’une déclaration spontanée d’un consommateur contactable (le patient lui-même). Un homme de 44 ans a reçu BNT162B2 (PFIZER-BIONTECH COVID-19 VACCINE, numéro de lot Ej1685), par voie intramusculaire dans le bras gauche, en tant que première dose unique le 20 décembre 2020 (à 6h30) pour la vaccination contre le COVID-19. Le patient n’avait pas d’antécédents médicaux pertinents. Aucun médicament concomitant pertinent n’a été fourni. Environ 30 minutes après l’injection, il a ressenti un brouillard cérébral et avait du mal à trouver ses mots. Une autre infirmière qui s’est fait vacciner au même moment a ressenti la même chose. C’est comme si nous devions nous concentrer plus que d’habitude pour faire les choses courantes. Le patient n’a pas été traité pour ces événements. Le patient n’a pas effectué de test COVID avant la vaccination, mais après la vaccination, le prélèvement nasal, la PCR rapide, étaient négatifs. Il se remettait des événements ; commentaires de l’expéditeur : Rapport(s) lié(s) : US-PFIZER INC-2020504556 même médicament, même événement et patient différent.

VAERS ID : 911587 (histoire) : 5 à 10 minutes après avoir reçu le vaccin, il a commencé à se sentir « ivre », anxieux, paranoïaque. Les muscles sont devenus légèrement tendus et les dents se sont serrées. Les aspects physiques n’ont duré que peu de temps (10-15 minutes), l’anxiété, la paranoïa et la sensation d’être « ivre » ont duré environ une heure de plus. Une heure après avoir reçu le vaccin, j’ai commencé à avoir des nausées et des vomissements, des douleurs musculaires extrêmes et généralisées et de la fatigue. Après une sieste, les nausées et les vomissements ont disparu. S’est réveillé avec des sueurs froides et des frissons. A commencé à avoir des oublis et à avoir des difficultés à penser correctement. Difficultés à trouver les mots, à converser et à transmettre des informations à d’autres personnes. Peu de temps après le réveil, j’ai commencé à ressentir une douleur intense dans le bas et le milieu du dos gauche. La douleur était fulgurante et la position ne semblait pas avoir d’importance. La douleur au dos s’est résorbée. Le deuxième jour, je ressens toujours une grande fatigue, des douleurs musculaires extrêmes, des pertes de mémoire et des difficultés à penser correctement. J’ai du mal à trouver les mots à utiliser et à communiquer. Le processus de réflexion semble lent. Sueurs froides et frissons occasionnels. Jour 3 : Toujours des sensations d’oubli, d’incapacité à trouver les mots et à communiquer correctement, de ralentissement du processus de réflexion, de sueurs froides et de frissons occasionnels, d’épisodes d’anxiété occasionnels (ne durant que 2 à 3 minutes à la fois), de courts épisodes d’essoufflement à l’effort résolus rapidement. Certaines douleurs musculaires semblent se résorber.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s