Situation critique en pédiatrie pour les bébé naissants de mères vaccinées

Radio-Canada rapportait en octobre que le personnel médical du département de pédiatrie de l’hôpital Fleurimont était (et est toujours) débordé, alors que les nouveau-nés sont très nombreux à nécessiter des soins urgents en liens avec divers virus respiratoires. Fidèle à sa propagande, le média d’état parle du manque d’infirmières mais ne soulève jamais le point commun entre ses bébés, le statut vaccinal de leur mère doublement vacciné pendant la grosses ou l’alitement.

La pédiatre intensiviste Sylvie Lafrenaye indique dans le reportage que la situation dans son unité représente du jamais vuElle mentionne qu’en 30 ans de pédiatrie, dont 20 ans aux soins intensifs elle n’a jamais rien vu de tel. Les petits bébés extrêmement malade malade qu’elle traite ont dans les 8, 12 voir 18 jours de vie

Elle précise également que tous les hôpitaux du Québec débordent de petits bébés malades.

Histoire de bien détourner l’attention des liens entre ces événements et les vaccins, le CIUSSS (Centre Intégré Universitaire de Santé et Services Sociaux) pointe dans un communiqué les contacts plus fréquents entre les enfants, notamment en raison de la rentrée scolaire, le retour dans les milieux de garde des enfants après la période estivale et la circulation de virus tels que le virus respiratoire syncytial (VRS).

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s