Belgique : 71% des hospitalisations Covid sont des vaccinés

Mais ne vous inquiétez pas, les médias ont trouvé une façon de vous faire croire que cela signifie que ça fonctionne.

VRT NWS – Chaîne d’information belge en Néerlandais

70 % des patients Covid hospitalisés sont vaccinés, mais les vaccins sont efficaces
Le ministre belge de la santé, M. Vandenbroucke […], a déclaré au comité restreint de la santé que jusqu’à soixante-dix pour cent des patients Covid hospitalisés dans les hôpitaux flamands sont entièrement vaccinés. Ce chiffre peut faire sourciller, mais à y regarder de plus près, il ne signifie pas que les vaccins ne fonctionnent pas.


333 patients se sont rendus dans un hôpital flamand avec la Covid entre le 16 et le 22 octobre 2021. 70,9% étaient complètement vaccinés. 29,1% ne l’étaient pas. Cependant, les faits montrent toujours que les personnes atteintes de Covid qui ne sont pas vaccinées se retrouvent à l’hôpital plus rapidement que les patients qui sont pleinement vaccinés.

Notez comment ils ont arrondi 70,9% pour leur titre à « 70% ».

Si l’on considère la Belgique dans son ensemble, les chiffres pour la même période indiquent que 54 % des patients hospitalisés pour le Covid étaient entièrement vaccinés, ce qui reflète les taux de vaccination plus faibles dans certaines régions du pays.

Ils ne l’ont pas mentionné dans leur article, mais le nombre de personnes « complètement vaccinées » dans l’ensemble de la Belgique est supposé être de 73,7 % au 16 octobre, selon Notre monde en chiffres.

VRT NWS – Suite

Les chiffres montrent également que, globalement et par rapport aux vagues précédentes, moins de personnes se retrouvent à l’hôpital lorsqu’elles contractent le Covid. Le nombre d’hospitalisations au cours de la quatrième vague actuelle est nettement inférieur à celui des trois vagues précédentes. Les hospitalisations, les admissions dans les unités de soins intensifs et le nombre de patients sous ventilateur sont tous nettement inférieurs, comme le montre ce graphique de Sciensano.

Une comparaison entre septembre/octobre de l’année dernière et de cette année montre que plus de 5,5 % des cas se sont retrouvés à l’hôpital l’année dernière, alors que cette année, ce chiffre n’a pas dépassé 3,5 %.

Steven Callens, de l’hôpital universitaire de Gand (UZ), explique pourquoi des personnes entièrement vaccinées se retrouvent à l’hôpital : « La variante delta est plus accrocheuse. Les mesures Corona ont été assouplies en octobre et la protection contre les maladies bénignes par la vaccination commence à s’estomper après six mois ».

Les patients entièrement vaccinés qui se retrouvent à l’hôpital sont souvent plus âgés et peuvent avoir des problèmes de santé sous-jacents.

« Peu de personnes vaccinées en bonne santé se retrouvent à l’hôpital. Si c’est le cas, l’hospitalisation est plus courte », explique M. Callens. « Aux soins intensifs, de nombreux patients ne sont pas complètement vaccinés.

Quelques personnes non-vaxxées en bonne santé finissent aussi à l’hôpital. Ils ne fournissent aucune source montrant que les vaccinés sont en moyenne en plus mauvaise santé.

VRT NWS

Les chiffres du ministre de la santé montrent que 60 % des patients des unités de soins intensifs flamandes sont entièrement vaccinés, 40 % ne le sont pas. »

Notez comment ils continuent à dire « complètement/entièrement vacciné ».

Ici en Amérique, le CDC définit « complètement vacciné » comme deux semaines après votre deuxième injection. La plupart des pays font de même.

Cela signifie que si vous avez des effets secondaires de la première ou de la deuxième injection et que vous vous retrouvez à l’hôpital jusqu’à deux semaines après la deuxième injection, vous serez comptabilisé statistiquement comme une personne « non vaccinée ».

C’est un moyen très simple d’arranger les chiffres et de compter les effets secondaires des vaccins comme des conséquences supposées de la « non-vaccination ».

Quoi qu’il en soit, l’idée derrière ces vaccins, depuis le premier jour, était qu’ils étaient efficaces à plus de 90 % pour prévenir le covid, ce qui a été admis depuis des mois maintenant comme étant complètement faux.

Ensuite, la raison pour laquelle il faut se faire vacciner a évolué vers la prévention de l’hospitalisation, ce qui s’avère aujourd’hui avoir été (pour le moins) largement exagéré.

Vous vous souvenez combien de fois on nous a dit que « plus de 99 % » des patients hospitalisés pour le covidi n’avaient pas été vaccinés ?

Le CDC ou l’un des centaines d’organes de presse qui ont diffusé ce mensonge vont-ils un jour publier une correction ? (C’est une question rhétorique, bien sûr !)

Ils en sont maintenant à prétendre que le vaccin peut réduire le taux d’hospitalisation pendant environ 5 mois, après quoi vous aurez besoin d’un autre « rappel », potentiellement à perpétuité.

Vous vous souvenez de cette perle ?
Il ne reste probablement que quelques semaines avant que les gouvernements ne soient contraints d’admettre que la proportion d’hospitalisations des « vaccinés » et des « non vaccinés » est presque égale et statistiquement insignifiante.

Un membre du panel de la FDA qui a approuvé les injections de rappel en dépit d’un manque total de données a déjà admis qu’ils ont soutenu les injections supplémentaires en se basant sur « une intuition plutôt que sur des données vraiment sérieuses ».

Le Dr Eric Rubin, membre du panel, a déclaré avant de donner son accord pour le vaccin destiné aux enfants de 5 à 11 ans que « nous ne saurons jamais à quel point ce vaccin est sûr si nous ne commençons pas à l’administrer ».

Cela dit, avec l’augmentation inexpliquée du nombre d’hospitalisations pour des maladies non liées au vaccin, dues à des caillots sanguins, à des crises cardiaques, à des problèmes cardiaques et à l’affaiblissement du système immunitaire, que nous observons dans tout l’Occident, nous pourrions bientôt apprendre que l' »efficacité du vaccin » est en fait négative.

4 Commentaires

  • Ping : Un athlète d’élite expose les effets indésirables causées par les vaccins | drapeau blanc

  • Ping : Situation critique en pédiatrie pour les bébé naissants de mères vaccinées | drapeau blanc

  • Une grippe saisonnière précoce et particulièrement sévère en Europe
    Que certains auraient tendance à confondre avec le Covid plus ou moins volontairement dans un but de propagande en faveur du vaccin anti-Covid (La tentation est grande)
    Bronchiolite, Grippe, Gastro… Le retour en force des épidémies saisonnières inquiète
    Les indicateurs pour les infections respiratoires sont en forte hausse, tandis que le Conseil scientifique alerte sur une épidémie de grippe plus précoce.
    Respiration sifflante, quintes de toux, fièvre supérieure à 39 °C… Les jeunes enfants sont les plus exposés à la bronchiolite, une infection virale respiratoire majoritairement causée par le virus respiratoire syncitial (VRS). Elle peut entraîner des complications chez les moins de deux ans, c’est d’ailleurs la première cause d’hospitalisation en pédiatrie. (La principale difficulté posée par le VRS est qu’il n’existe pas de vaccin à ce jour.)
    Les adultes ne sont pas épargnés par la propagation des infections respiratoires saisonnières.
    L’ORL Michel Cymes atteint par le Covid-19 malgré deux doses de vaccin ???
    Certes ce n’est pas impossible mais !!! Et si Michel Cymes nous racontait des bobards ?
    Michel Cymes peut il apporter la preuve irréfutable qu’il s’agit bien du Coronavirus et non d’un simple rhume ou de la grippe ou toute autre infection respiratoire??? Perte du goût et de l’odorat, le nez qui coule, etc. … (De nombreuses pathologies peuvent en être la cause)… Le Covid 19 n’est pas obligatoirement le responsable surtout que la grippe a fait son apparition plutôt précocement ainsi que certaines pathologies pulmonaires infectieuses, que certains organismes pourraient déclarer « Covid » rien que pour tromper les gens et les pousser à se faire vacciner, surtout que Michel Cymes s’est déjà prêté au jeu de la propagande pro-vaccin…
    Personnellement « il y a environs trois semaines, suite à la visite de l’une de mes sœurs il m’est arrivé la même chose, à savoir, le nez qui coule, des éternuements en veux-tu en voilà, etc. … Cela a duré environ trois à quatre jours puis plus rien sauf des glaires épaisses dans la gorge » âgé de 78 ans, je me suis soigné seul (auto médication par les plantes que j’ai la chance de posséder dans mon jardin) dont certaines ont un fort pouvoir bactéricide et virologique…Quand à la vaccination des personnes adultes, il faut savoir que « L’obligation vaccinale des adultes est illégale tant en droit Français qu’en droit Européen (tout acte médical requiert le consentement libre et éclairé des personnes) confirmé en 2002 par la CEDH.

    Aimé par 1 personne

  • Je vous rejoins tout à fait. Mais avec Omicron, la situation va totalement évoluer et mettra en lumière les aberrations de la politique sanitaire actuelle. Quant aux non-vaccinés, il faut les sauvegarder. Voir ce que j’en dit dans cet article

    https://pascaldubelle.wordpress.com/il-faut-sauver-le-soldat-ryan-il-faut-sauver-la-baleine-willy-non-il-faut-sauver-la-population-temoin-2/

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s