USA | urgences submergées par des « caillots sanguins, problèmes cardiaques et tentatives de suicide »

Les salles d’urgence sont pleines à craquer dans toute l’Amérique, et pourtant le nombre de nouveaux cas de COVID aux États-Unis chaque jour est inférieur à la moitié de ce qu’il était au plus fort de la « pandémie ».

Si moins de personnes attrapent le virus, on pourrait penser que les salles d’urgence se vide, mais c’est le contraire qui se produit. Dans tout le pays, les urgence sont bondées de patients gravement malades.

Ce qui suit est tiré d’un article intitulé « Les urgences sont submergées de patients gravement malades, bien que beaucoup n’aient pas de Covid »…

National Public Radio :

Dans le service des urgences de l’hôpital Sparrow de Lansing, dans le Michigan, les membres du personnel s’efforcent de prendre en charge des patients qui arrivent bien plus malades qu’ils ne l’ont jamais fait.

Tiffani Dusang, directrice des soins infirmiers des urgences, vibre pratiquement d’anxiété refoulée en regardant les patients allongés sur une longue file de brancards poussés contre les murs beiges des couloirs de l’hôpital.

« C’est difficile à regarder », dit-elle avec un accent texan chaleureux.
Mais il n’y a rien qu’elle puisse faire. Les 72 chambres des urgences sont déjà remplies.

Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi cela se produit ? Si le nombre de cas de COVID recommençait à augmenter, il serait logique que les urgences soient débordées.

Mais dans cet hôpital du Michigan, on nous dit que les principaux problèmes traités sont des « douleurs abdominales », des « problèmes respiratoires », des « caillots sanguins » et des « problèmes cardiaques »… Des effets secondaires possibles reconnus pour être associé aux vaccins.

NPR :

Les mois de retard dans les traitements ont exacerbé les maladies chroniques et aggravé les symptômes. Selon les médecins et les infirmières, la gravité des maladies est très variable et comprend, entre autres, des douleurs abdominales, des problèmes respiratoires, des caillots sanguins, des problèmes cardiaques et des tentatives de suicide.

La mention des « problèmes cardiaques » a immédiatement attiré l’attention, car de plus en plus exposé dans les nouvelles récemment.

Par exemple, un lycéen de Pennsylvanie vient de mourir d’un « incident cardiaque soudain »…

pennlive.com :

L’entraîneur de football du lycée a « beaucoup apprécié » la victoire de son équipe samedi. Plus tard dans la soirée, il était mort.

Maintenant, le lycée de Blake Barklage pleure sa mort prématurée. Comme le rapporte 6ABC à Philadelphie, la tragédie s’est produite à La Salle College High School dans le comté de Montgomery, Pa.
Dans une lettre adressée aux parents, l’école a annoncé que l’élève est décédé après un « incident cardiaque soudain » samedi soir.

Ailleurs dans le même État, un garçon de 12 ans, vacciné, par ailleurs en bonne santé, vient de mourir subitement à cause d’un problème d’artère coronaire…

pennlive.com

Alors que la famille et les amis sont en deuil, on connaît la cause du décès d’un enfant de 12 ans, mort trop tôt alors qu’il s’échauffait pour l’entraînement de basket de l’école.

Comme le rapporte TribLive à Pittsburgh, Jayson Kidd, 12 ans, de Bridgeville, Pa. est mort de causes naturelles impliquant son artère coronaire, selon le bureau du médecin légiste du comté d’Allegheny.

Les problèmes cardiaques tuent tout le temps les personnes âgées, mais il est étrange que tant de jeunes gens en bonne santé aient ces problèmes.

Ce week-end, l’attaquant du FC Barcelone Sergio Aguero s’est soudainement effondré sur le terrain pendant un match.

On lui a ensuite diagnostiqué une « arythmie cardiaque »…

infowars.com

Sergio « Kun » Aguero, attaquant de l’équipe de football de Barcelone, a été diagnostiqué comme souffrant d’une arythmie cardiaque après s’être effondré pendant le match de samedi contre Alaves.

L’Argentin de 33 ans a été examiné par le personnel médical du stade avant d’être transporté dans un hôpital voisin où il attend toujours de subir des examens complémentaires.

Deux jours plus tard, un match en Norvège s’est arrêté net après qu’un joueur a fait un « arrêt cardiaque » en plein milieu de la rencontre…

independent.co.uk

Un match de football de deuxième division norvégienne a été interrompu lundi après que le milieu de terrain islandais Emil Pálsson a fait un arrêt cardiaque pendant le jeu.

Le joueur de 28 ans de Sogndal a subi l’attaque alors que le match contre Stjordals-Blink entrait dans la 12e minute, a indiqué son club dans un communiqué.

Pourquoi tant de jeunes gens ont-ils soudain de si graves problèmes de cœur ?

3 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s