Un vaccin chaque six mois ?

RT rapportait ce week-end que l’efficacité des trois grand vaccins anti covid est en chute libre au bout de six mois, selon une étude. Réalisée à partir des dossiers de 780 000 vétérans américains, elle montre que l’efficacité contre la contamination au Covid de trois vaccins chute drastiquement au bout de 6 mois. Les auteurs recommandent l’administration de «boosters».

L’étude publiée par la revue spécialisée Sciences le 4 novembre, l’efficacité des vaccins contre la contamination au Covid-19 chute de façon spectaculaire au bout de 6 mois. L’étude qui se base sur les dossiers de près de 800 000 vétérans de l’armée américaine constate qu’au début du mois de mars, les trois vaccins – Pfizer, Moderna, Jonhson & Jonhson – offraient une protection à peu près similaire contre le Covid-19.

Mais au cours de six mois suivant, la situation a radicalement changé. Fin septembre, le vaccin à deux doses de Moderna, dont l’efficacité était de 89% en mars, n’était plus que de 58 %. L’efficacité des vaccins fabriqués par Pfizer et BioNTech, qui utilisaient également deux doses, est quant à elle passée de 87% à 45% au cours de la même période. Plus frappant encore selon cette étude, la protection offerte par le vaccin à dose unique de Johnson & Johnson a plongé de 86% à… seulement 13% au cours de ces six mois.

Aux Etats-Unis, les autorités sanitaires recommandent des rappels pour toutes les personnes ayant reçu le vaccin Johnson & Johnson au moins deux mois auparavant.

Les rappels sont également recommandés six mois après une seconde dose des vaccins Moderna ou Pfizer pour les personnes âgées de 65 ans et plus, pour celles qui présentent des problèmes de santé les rendant plus vulnérables à un cas grave de Covid-19, pour celles qui vivent dans des maisons de retraite ou d’autres établissements collectifs, et pour celles qui vivent ou travaillent dans des établissements à haut risque comme les hôpitaux ou les prisons.

En outre, il est conseillé à toutes les personnes dont le système immunitaire est affaibli de recevoir une injection de rappel s’il s’est écoulé au moins 28 jours depuis que le vaccin a fait pleinement effet.

En France, le gouvernement envisagerait désormais de retirer le pass sanitaire aux citoyens qui refuseraient une troisième dose de vaccin contre le Covid-19. 

2 Commentaires

  • la seringue la pompe est devenue une star, un outil qui travaille le cerveau étatiquement

    J’aime

  • Le même phénomène s’observe avec Omicron mais de façon amplifiée. La troisième dose, tellement vantée par O Véran, ne serait protectrice que durant quelques semaines passant de 90 % à 45 % en seulement 10 semaines.
    Quand on sait par ailleurs que durant les deux semaines qui suivent l’injection, les personnes vaccinées sont plus sensibles à l’infection virale fabriquant des anticorps facilitants avant que les IGG ne prennent le relai, cela n’apporte qu’une protection très relative et provisoire.

    J’aime

Répondre à pascaldubellé Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s